Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Erdogan : "Les putschistes avouent que les instructions sont venues de Gülen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le G20 presse le Royaume-Uni de lancer ses négociations commerciales avec l'UE

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nice, l'indécente polémique"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

Economie

Plus de 1 500 emplois vont être supprimés par Bouygues Telecom

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2014

L’opérateur de téléphonie mobile Bouygues Telecom a annoncé qu’il allait supprimer 1 516 emplois, afin d’assurer sa survie dans le marché ultra-concurrentiel des télécoms français.

Mercredi, Bouygues Telecom a annoncé qu'il allait vraisemblablement supprimer 1 516 emplois dans le cadre d'un nouveau plan de restructuration. Cette réorganisation doit lui permettre de subsister en solo dans un marché français des télécoms, éprouvé par deux années de guerre des prix.

L’annonce, qui porte sur près de 17 % des effectifs de la filiale de Bouygues, a été faite par les dirigeants de l'opérateur aux représentants du personnel lors d'un comité central d'entreprise.

Le troisième opérateur mobile, derrière Orange et SFR, accélère ainsi ses mesures d'économies, après un premier plan de départs volontaires qui avait visé un peu moins de 550 personnes en 2012, année de l'arrivée de Free (Iliad) sur le marché.

En perte de vitesse, Bouygues Telecom, qui a échoué dans sa tentative de rachat de son concurrent SFR au printemps, souhaite désormais réduire la voilure. Le mois dernier, il a annoncé que son objectif était de réduire ses coûts de 300 millions d'euros à l'horizon 2016.

"Notre projet c'est de faire un Bouygues Telecom qui vit durablement à quatre [opérateurs sur le marché français des télécoms, ndlr]. Au présent, c'est le projet de Bouygues Telecom, je n'en ai pas d'autre", a déclaré le PDG de Bouygues Telecom Olivier Roussat.

Ces derniers mois, l'opérateur a été au centre de tractations portant sur son alliance avec SFR, mais aussi sur son possible rachat par les opérateurs concurrents Iliad et Orange. Elles ne sont plus d'actualité aujourd'hui, a précisé le dirigeant.

Avec Reuters
 

Première publication : 11/06/2014

  • TÉLÉPHONIE

    Bouygues revient dans la course pour racheter SFR

    En savoir plus

  • TÉLÉPHONIE

    Rachat de SFR : Bouygues mis à l'écart, Numericable seul en lice

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    SFR - Bouygues : le drôle de plaidoyer d'Arnaud Montebourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)