Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

E3 : "La réalité virtuelle percera grâce aux jeux vidéo"

© FRANCE 24 | Patrick O'Luanaigh, PDG de nDreams et créateur du jeu "The Assembly".

Texte par Sébastian SEIBT , , envoyé spécial à Los Angeles

Dernière modification : 11/06/2014

Après la récente acquisition des casques de réalité virtuelle Oculus Rift par Facebook, cette nouvelle technologie est, pour la première fois, présentée dans le salon E3 de Los Angeles. Rencontre avec le créateur d’un jeu pour réalité virtuelle.

À l'E3, la réalité virtuelle est bien réelle. La faute à Oculus Rift et Facebook. Depuis que le géant des réseaux sociaux a acquis ce créateur de casque de réalité virtuelle pour deux milliards de dollars (1,48 milliard d’euros) en mars 2014, nombreux sont ceux qui pensent que cette technologie pourrait changer la donne. Sony en fait partie. Le constructeur japonais a aussi misé sur ce type de casque : il a dévoilé, en mars également, Morpheus, son projet concurrent à Oculus Rift.
 
Du coup, tout le monde s’est rué sur ces deux casques présents au salon du jeu vidéo de Los Angeles. "C'est grâce au jeu vidéo que cette technologie va percer", assure à FRANCE 24 Patrick O'Luanaigh. Normal que cet entrepreneur britannique y croie : à la tête de la société nDreams, il prépare "The Assembly" qui devrait être l'un des premiers jeux disponibles aussi bien sur Morpheus que sur Oculus Rift, lorsque ces deux casques seront commercialisés, probablement avant la fin de l’année.
 
Des images tirés du jeu "The Assembly"

"The Assembly" est un jeu d'aventures et d'énigmes dont le but est de parvenir à s'échapper d'un étrange bunker peuplé de savants fous. Un thème qui se prêterait parfaitement aux expériences de réalité virtuelle, d'après Patrick O'Luanaigh. Pour l'homme, c'est une évidence : "L’immersion que permettent ces casques donne à l’exploration du bunker une toute autre dimension" et procure des sensations bien plus intenses que celles qu’offrent ces jeux sur un écran d'ordinateur ou sur une télévision. Avec l'Oculus Rift ou Morpheus sur les yeux, la réalité s'efface au profit des décors du jeu. Les mouvements de la tête sont retranscrits dans ce nouvel environnement virtuel. C'est comme si le joueur évoluait dans un monde parallèle.

 
La réalité virtuelle peu adaptée à Call of Duty
 
Pour Patrick O'Luanaigh, les jeux d'exploration devraient devenir le genre par excellence de  la réalité virtuelle. "Nous sommes tombés amoureux de cette technologie car nous adorons créer des univers, et avec ces accessoires, on a vraiment l'impression d'être ailleurs", affirme-t-il. Ce vétéran du jeu vidéo, aficionado des casques de réalité virtuelle depuis les premiers prototypes dans les années 90, insiste également sur l'importance d'un scénario bien ficelé car le fait d'avoir l'impression d'être réellement dans le jeu "permet de vivre plus intensément l’histoire".
 
Si l'aventure se prête bien à la réalité virtuelle, ce n’est pas le cas pour tous les types de jeu. "L'action frénétique, qui requiert des mouvements rapides de la tête, peut vite devenir une expérience désagréable", reconnaît ce pionnier de la réalité virtuelle. Même dans son jeu, une sensation de malaise physique apparaît rapidement si on bouge trop vite, foi de journaliste de FRANCE 24 qui a testé "The Assembly" pendant une dizaine de minutes. En l'état actuel de la technologie, pas question, donc, de voir un "Call of Duty" à la sauce Oculus Rift.
 
Il en va de même pour les jeux dotés d'une interface très riche, avec un grand nombre de boutons sur lesquels il faut pouvoir appuyer. Impossibles à retranscrire dans la réalité virtuelle où la tête fait office de manette. "L'interface doit être la plus épurée possible", confirme Patrick O'Luanaigh.
 
Au delà du jeu vidéo
 
En outre, l'Oculus Rift et le casque Morpheus ne siéent pas forcément à tout le monde car la perspective de porter un casque volumineux et plutôt disgracieux peut en rebuter plus d'un. Ce que reconnaît volontiers le créateur de "The Assembly". "Si 30 % des joueurs l'adoptent, ce serait déjà un sacré parc d’utilisateurs", soutient-il cependant. Il compte aussi sur le bouche-à-oreille. "Une fois que les gens commenceront à l'utiliser et se rendront compte de toutes les possibilités qu'elle offre, je pense que la réalité virtuelle trouvera son public", assure-t-il. Et puis, affirme également Patrick O'Luanaigh, d'ici "cinq ans, les produits seront plus élégants et ressembleront probablement à de simples lunettes de soleil".
 
Pour lui, la réalité virtuelle est d’autant plus promise à un bel avenir que le jeu n’est que la première étape de l'aventure. "Il y a énormément d'applications possibles notamment dans le domaine de l'éducation", estime cet adepte de la première heure. L'enseignement à distance passera-t-il un jour par la réalité virtuelle ?  Et qu’en est-il dans le domaine de la santé ? La recherche s'y penche d’ores et déjà : un département entier de l’université de Californie du Sud se consacre à l’étude d’applications de réalité virtuelle pour la médecine.
 
Nul doute, enfin, que Facebook fera tout pour populariser le port de l'Oculus Rift. Mark Zuckerberg n'aurait sûrement pas dépensé deux milliards de dollars pour voir cette technologie tomber dans les limbes des innovations sans lendemain...
 
 

Première publication : 11/06/2014

  • JEUX VIDÉO

    En images : l'E3, un hymne à la démesure du jeu vidéo

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    E3 : les figurines Amiibo à la rescousse de la Wii U de Nintendo

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    E3 : Microsoft, Sony et Cie dévoilent leur jeu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)