Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 12/06/2014

"Obama, de la précipitation à l'indécision"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 12 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, l’offensive fulgurante des djihadistes en Irak, où ils menacent désormais Bagdad, et l’ouverture de la Coupe du monde de foot au Brésil.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse en Irak, où les djihadistes continuent leur progression, après la prise de Mossoul, il y a deux jours.
 
Leur offensive fulgurante les mène droit sur Bagdad. En route, les djihadistes de l’EIIL viennent de prendre Tikrit, à 160 km au nord de la capitale. L’Irak est en décomposition. «Est-ce la fin du rêve américain?» s’interroge The Independent, en évoquant le possible renversement du pouvoir actuel. «Les forces gouvernementales se désintègrent, sans même résister», rapporte le journal, qui évoque la naissance d’un «califat sunnite» dans le nord et l’ouest du pays.
 
«Ce n’est pas ce pour quoi moi et mes amis nous sommes battus, ce n’est pas ce pour quoi ils sont morts» - voilà ce qu’écrit John Nagl, un vétéran américain des deux guerres en Irak, dans les colonnes du Washington Post. L’officier dénonce l’impatience des Etats-Unis, qui ont finalement renoncé à fournir une assistance de long terme à l’armée irakienne, mais aussi leur manque d’engagement auprès des rebelles syriens à l’été 2012, ce qui a finalement laissé le champ libre à Al Qaida. «Nous payons aujourd’hui le prix de notre précipitation en Irak, et de notre indécision en Syrie».
 
Des critiques qu’on retrouve du côté du Wall Street Journal, qui dénonce l’attitude de l’Administration Obama. Le journal parle d’un «désastre stratégique» résultant directement de la décision du président américain de retirer ses troupes d’Irak et critique aussi l’attitude du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, et la façon dont il n’a rien fait ou presque pour «rassurer» la minorité sunnite. «Mais s’imaginer qu’un gouvernement à coloration plus sunnite aurait suffit à empêcher la débâcle de Mossoul, est une illusion», relève le journal.
 
Plus sévère à l’égard de Nouri Al Maliki, le quotidien panarabe basé à Londres Asharq Al Awsat fustige son «arrogance» et son «insolence»: «Maliki a abandonné les tribus sunnites qui luttaient contre Al Qaida», «ses appels à l’unité nationale pour lutter contre le terrorisme sont arrivés trop tard»: «ils ne son plus crédibles».
 
Au Brésil, l’heure est au coup d’envoi de la Coupe du monde de foot. «Prêt ou non, le temps est venu pour le Brésil de montrer au monde ce qu’il sait faire» : The Guardian évoque une Coupe du monde qui peut réserver le meilleur comme le pire, un tournoi qui s’annonce comme le plus grand, le plus cher et le plus controversé de l’histoire de cette compétition.
 
The  Wall Street Journal pose cette question: «Comment se fait-il que le Brésil ne soit pas plus enthousiaste?». Le journal évoque un pays où l’excitation habituelle autour du foot a laissé place à une certaine morosité.
 
«Oui, le match va commencer, confirme The Independent, mais à quel prix?». Le journal annonce un surcoût de plus de 8,5 milliards d’euros, et explique que la protestation des Brésiliens est le signe que quelque chose a changé, le signe que l’injustice, finalement, n’est plus vécue comme une fatalité.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/05/2017 Donald Trump

"Une si longue poignée de main"

Au menu de cette revue de presse française : la longue poignée de main entre Trump et Macron, la dépénalisation du cannabis et le récit du pilote Sébastien Bourdais, victime d'un...

En savoir plus

26/05/2017 G7

"Taormine sous haute protection"

Dans cette revue de presse internationale : la Sicile accueille les grandes puissances du G7, les États-Unis en accusation et une interview du tout nouveau directeur général de...

En savoir plus

25/05/2017 Revue de presse internationale

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 25 mai, les questions sur l’auteur de l’attentat de Bruxelles, la colère des services de renseignement britanniques, qui...

En savoir plus

25/05/2017 Revue de presse française

"Moralisation de la vie politique, la boîte de Pandore"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 25 mai, le point sur l’enquête sur l’attentat de Manchester, la visite de Donald Trump au siège de l’Otan à Bruxelles, où il...

En savoir plus

24/05/2017 Revue de presse internationale

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 24 mai, les réactions à l’attentat qui a fait 22 morts et une soixantaine de blessés à l’Arena de Manchester, lundi soir.

En savoir plus