Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

WHO'S NEXT le salon international du prêt-à-porter et des accessoires de mode présente les collections de l'été 2015.

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leurs voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Corruption en Egypte: l'ex-ministre de l'Intérieur de Moubarak acquitté

AFP

Image tirée de la télévision égyptienne montrant l'ex-ministre égyptien de l'Intérieur Habib el-Adly dans un tribunal du Caire, le 14 août 2011Image tirée de la télévision égyptienne montrant l'ex-ministre égyptien de l'Intérieur Habib el-Adly dans un tribunal du Caire, le 14 août 2011

Image tirée de la télévision égyptienne montrant l'ex-ministre égyptien de l'Intérieur Habib el-Adly dans un tribunal du Caire, le 14 août 2011Image tirée de la télévision égyptienne montrant l'ex-ministre égyptien de l'Intérieur Habib el-Adly dans un tribunal du Caire, le 14 août 2011

L'ex-ministre de l'Intérieur sous le président Hosni Moubarak a été acquitté jeudi en Egypte dans une affaire de corruption pour laquelle il avait écopé de 12 ans de prison en première instance en 2011, mais reste détenu pour d'autres accusations.

Habib el-Adly, extrêmement redouté et pilier de la répression sous le régime de Moubarak jusqu'à la révolte populaire qui a chassé le "raïs" du pouvoir début 2011, a été acquitté par un tribunal du Caire après que la cour de Cassation eut ordonné un nouveau procès.

Mais M. Adly demeure détenu, condamné définitivement à trois ans de prison en février dernier pour une autre affaire de corruption et sous le coup d'un procès en appel, au côté de M. Moubarak, pour le meurtre de manifestants lors de la révolte de 2011, dans lequel les deux hommes avaient été condamnés à la perpétuité en première instance.

Il comparaissait pour blanchiment d'argent et enrichissement personnel illicite pour lequel un tribunal l'avait condamné en première instance à 12 ans de prison le 5 mai 2011. En 2012, la cour de Cassation avait cassé ce jugement et ordonné un nouveau procès. Le nouveau jugement a été rendu public jeudi mais pas encore ses attendus et motivations.

Honni par une grande partie de la population sous Moubarak parce que principal artisan de la répression, Habib el-Adly avait été en outre condamné en février dernier à trois ans de prison pour abus de pouvoir parce qu'il avait forcé des jeunes recrues de la police à travailler gratuitement dans sa propriété quand il était ministre.

Par ailleurs, celui qui fut une douzaine d'années le ministre de l'Intérieur de M. Moubarak, comparaît aux côtés de l'ex-président et six hauts anciens responsables des services de sécurité pour le meurtre de manifestants lors de la révolte populaire qui fit tomber son régime le 11 février 2011 au terme de 18 jours de manifestation.

M. Adly est accusé notamment d'avoir ordonné de tirer sur les manifestants. Pour ces accusations, MM. Moubarak et Adly avaient été condamnés à la prison à vie en juin 2012, avant que la cour de Cassation n'ordonne, là aussi, un nouveau procès, toujours en cours aujourd'hui.

Première publication : 12/06/2014