Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Culture

Le festival d'Avignon menacé par la grève des intermittents

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/06/2014

La grève des intermittents du spectacle opposés à l’accord sur l’assurance-chômage du 22 mars fait planer le risque d’une annulation du festival d’Avignon. Deux spectacles à Toulouse et à Sète ont déjà été annulés, mercredi.

Les premières annulations de spectacle sont tombées, dans la soirée du mercredi 11 juin, faisant craindre le pire pour la tenue du célèbre festival d’Avignon. Le personnel du célèbre rendez-vous théâtral, qui doit se tenir du 4 au 27 juillet prochain, a mis tout son poids sur la balance en "exigeant" que le ministre du Travail, François Rebsamen, refuse d’entériner l’accord de mars dernier sur l’assurance-chômage des intermittents du spectacle.

Cet accord avait sauvegardé le généreux système d’indemnisation des intermittents - auquel le patronat était hostile - tout en durcissant leur régime d’assurance-chômage sur plusieurs points clefs. La contestation a récemment pris de l’ampleur, avec des communiqués annonçant l’annulation de deux spectacles.

La première du festival Rio Loco de Toulouse et un concert de Renan Luce à Sète ont ainsi été les premières victimes de ce mouvement social. Le personnel du Printemps des comédiens, qui se déroule jusqu’au 29 juin à Montpellier, a également annoncé la reconduction de son mouvement de grève.

Les intermittents déterminés à aller jusqu'au bout

Le festival d’Avignon pourrait également faire les frais d’une grève similaire à celle de l’été 2003, qui avait abouti à l’annulation pure et simple de cette manifestation phare de la saison culturelle.

"Les intermittents sont tout à fait déterminés à la grève s’ils ont un acte de non-recevoir de la part du gouvernement. Si cet accord est signé, il y aura annulation du festival", a prévenu le directeur du Festival d’Avignon, Olivier Py, sur l’antenne d’Europe 1.

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé samedi la nomination d’un médiateur, Jean-Patrick Gilles, pour tenter de désamorcer le conflit qui fait planer une menace sur la tenue de tous festivals de l’été.

Tentative de médiation

Depuis plusieurs semaines, différents collectifs d’intermittents du spectacle et la CGT font monter la pression pour contraindre le gouvernement à refuser d’entériner l’accord sur l’assurance chômage du 22 mars et à rouvrir les négociations avec les partenaires sociaux.

François Rebsamen a réaffirmé, mercredi, qu’il se devait de signer l’accord contesté, tout en espérant que la mission de Jean-Patrick Gilles permettrait de renouer le dialogue.

"Comment imaginer qu’un ministre du dialogue social n’agrée pas un accord majoritaire entre le patronat et les organisations syndicales ?", a-t-il déclaré à Reuters.
Il faut que le médiateur "aille vite parce que c’est comme l’étincelle qui met le feu à la plaine, d’autant plus qu’il y a une utilisation politique de ce mouvement. Il y a une pression difficilement supportable sur certains directeurs de festivals, qui se protègent", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Première publication : 12/06/2014

  • FRANCE

    Avignon : en cas de victoire du FN, "le festival devra déménager"

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Olivier Py : "Avignon ne doit pas être le festival de quelques privilégiés"

    En savoir plus

  • FESTIVAL D'AVIGNON 2013

    Une troupe du "Off" d'Avignon mise sur le financement participatif

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)