Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Intermittents: 60% des Français pour une réforme du régime

AFP

Un manifestant lors d'un défilé des intermittents du spectacle, le 14 mai 2014 à ParisUn manifestant lors d'un défilé des intermittents du spectacle, le 14 mai 2014 à Paris

Un manifestant lors d'un défilé des intermittents du spectacle, le 14 mai 2014 à ParisUn manifestant lors d'un défilé des intermittents du spectacle, le 14 mai 2014 à Paris

Une majorité de Français (60%) est favorable à un rapprochement du régime spécial d'indemnisation chômage des intermittents avec les règles s'appliquant à l'ensemble des chômeurs, selon un sondage Tilder-LCI-OpinionWay publié jeudi.

Soixante pour cent des personnes interrogées se disent d'accord avec l'opinion selon laquelle "il faut réformer (le régime des intermittents) pour qu'il se rapproche du régime général d'indemnisation des chômeurs".

Ce pourcentage est cependant en baisse de 6 points par rapport à la précédente enquête réalisée en février.

A l'inverse, 36% des sondés (+3 points) se disent d'accord avec l'idée selon laquelle "il faut conserver (le régime spécifique) car ce ne sont pas des métiers comme les autres". 4% des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Les intermittents du spectacle ont entamé un mouvement de grève pour protester contre la nouvelle convention d'assurance-chômage qui durcit notamment les règles les concernant.

Leur régime spécifique compense la précarité attachée aux métiers de la culture, en échange de cotisations deux fois plus élevées que dans le régime général. Plus favorable que celui s'appliquant au reste des salariés, il est jugé trop couteux par ses détracteurs.

Il concerne 3,5% des bénéficiaires des allocations chômage et 3,4% des dépenses de l'Unedic et son surcoût par rapport au régime général est estimé à 320 millions d'euros.

Sondage réalisé en ligne les 11 et 12 juin auprès d'un échantillon de 988 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

Première publication : 12/06/2014