Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

SPORT

Vidéo : Désiré Doué Noumandiez, premier arbitre ivorien d'une Coupe du monde

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/06/2014

L'Ivoirien Désiré Doué Noumandiez est le seul arbitre de son pays, et le premier, à officier pendant la Coupe du monde 2014. FRANCE 24 l'a rencontré à Abidjan avant son départ pour le Brésil.

Il est le premier Ivoirien à arbitrer durant une Coupe du monde de football : à bientôt 44 ans, Désiré Doué Noumandiez, pharmacien de profession, connaîtra l’apothéose au Brésil avant de prendre sa retraite des terrains de football et de rejoindre son officine.

Entre préparation physique et emballage soigneux du sifflet et des cartons de sa "trousse d’arbitre", Noumandiez s’apprête à ajouter une dernière médaille à sa collection de trophées accumulés comme joueur, puis en uniforme noir.

Pour lui, c’est "un rêve qui se réalise, l’aboutissement d’une carrière".
 

Première publication : 12/06/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Brésil – Croatie : que la fête commence !

    En savoir plus

  • Cap Amériques

    Édition spéciale : les couacs de l'organisation du Mondial

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    En chiffres : le Mondial du Brésil battra tous les records

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)