Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Economie

Le naturaliste Carl von Linné, plus influent que Jésus, Marx et Aristote

© FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 14/06/2014

Des chercheurs de l’Université de Toulouse affirment que l’inventeur de la méthode de classification des espèces vivantes est la personne la plus influente au monde, devant Jésus. Un résultat obtenu en appliquant l’algorithme de Google à Wikipedia.

Jésus, Napoléon Bonaparte ou encore Aristote ? Le botaniste Carl von Linné les écrase tous. Ce Suédois peu connu aujourd’hui du grand public et qui a vécu au XVIIIe siècle est la personne la plus influente de l’histoire de l’humanité, d’après une équipe de scientifiques de l’université de Toulouse.

Un résultat surprenant : Carl von Linné n’a pas fondé de religion ou bâti d’empire, il a jeté les bases du système moderne de classification des espèces vivantes. C’est en tout cas ce qu’explique sa fiche Wikipedia. Et c’est elle qui compte : pour établir leur palmarès, les chercheurs ont analysé “mathématiquement” l’ensemble des articles dans 24 langues de cette encyclopédie participative en ligne. Ils ont appliqué à cette somme de savoir l’algorithme PageRank de Google - celui utilisé par le célèbre moteur de recherche pour établir la pertinence des résultats - et Carl von Linné est ressorti grand gagnant. La page Wikipedia du botaniste est celle qui est la plus souvent citée en lien par d’autres articles.

Napoléon chez les Anglais, Mahomet en Arabe

Cliquez pour agrandir

“C’est une moyenne, il peut y avoir des différences selon les langues”, nuance Dima Shepelyansky, l’un des auteurs de l’étude, contacté par FRANCE 24. En français, anglais et allemand, c’est, par exemple, Napoléon Bonaparte qui arrive en tête, tandis qu’en arabe la palme revient au prophète Mahomet.

Ces scientifiques ont opté pour les 24 principales langues de Wikipedia car “cela couvre 70 % de l’humanité et que la somme des articles dans les autres langues n’est pas suffisante pour être représentative de l’influence des uns et des autres dans ces langues et culture”, précise Dima Shepelyansky.

Il n’est, en outre, pas particulièrement étonné de la popularité de Carl von Linné. “Après tout, son nom apparaît sur la page de chaque espèce vivante ou presque”, rappelle-t-il. C’est ainsi qu’un botaniste russe, qui a réussi l’exploit de découvrir près de la moitié des espèces de papillons australiens, arrive également très haut dans le classement.

Pas la seule méthode

L’influence d’une personne peut-elle ainsi se résumer au nombre de liens qui pointent vers sa page Wikipedia ? “L’impact d’une personnalité sur l’histoire peut varier selon la perception dans un pays ou un autre, ce qui est moins le cas avec un classement fondé sur un algorithme”, assure Dima Shepelyansky. Il reconnaît, cependant, que PageRank a ses limites. Les scientifiques à l’origine de ce classement ont, d’ailleurs, testé un algorithme alternatif, 2DRank, qui donne un tout autre classement : Adolf Hitler y arrive en tête devant Michaël Jackson et Madonna.

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques utilisent Wikipedia pour essayer de trouver la personnalité la plus influente de l’histoire. En 2005, c’est Jésus qui avait été consacré par des chercheurs qui ne s’étaient intéressés qu’aux pages en anglais. Le célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) propose son propre classement basé sur le nombre de modifications et de visites des pages de Wikipedia et conclut que les trois personnes les plus importantes sont Aristote, Platon et Jésus.

Quelque soit l’algorithme ou la méthode mathématique, ces approches scientifiques tentent toutes, d’après Dima Shepelyansky, “de donner un résultat le plus objectif possible qui souligne que les classements de magazines comme celui de ‘Time’ [célèbre pour son classement des personnalités les plus influentes de l'année, NDLR] sont souvent davantage des points de vue”.
 

 

Première publication : 14/06/2014

  • INTERNET

    Wikipédia, une encyclopédie sexiste ?

    En savoir plus

  • INTERNET

    Wikipédia se perd aussi dans les méandres de la guerre des chefs à l’UMP

    En savoir plus

  • INTERNET

    Au nom du secret-défense, la DCRI veut censurer une page Wikipédia

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)