Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Economie

Le naturaliste Carl von Linné, plus influent que Jésus, Marx et Aristote

© FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 14/06/2014

Des chercheurs de l’Université de Toulouse affirment que l’inventeur de la méthode de classification des espèces vivantes est la personne la plus influente au monde, devant Jésus. Un résultat obtenu en appliquant l’algorithme de Google à Wikipedia.

Jésus, Napoléon Bonaparte ou encore Aristote ? Le botaniste Carl von Linné les écrase tous. Ce Suédois peu connu aujourd’hui du grand public et qui a vécu au XVIIIe siècle est la personne la plus influente de l’histoire de l’humanité, d’après une équipe de scientifiques de l’université de Toulouse.

Un résultat surprenant : Carl von Linné n’a pas fondé de religion ou bâti d’empire, il a jeté les bases du système moderne de classification des espèces vivantes. C’est en tout cas ce qu’explique sa fiche Wikipedia. Et c’est elle qui compte : pour établir leur palmarès, les chercheurs ont analysé “mathématiquement” l’ensemble des articles dans 24 langues de cette encyclopédie participative en ligne. Ils ont appliqué à cette somme de savoir l’algorithme PageRank de Google - celui utilisé par le célèbre moteur de recherche pour établir la pertinence des résultats - et Carl von Linné est ressorti grand gagnant. La page Wikipedia du botaniste est celle qui est la plus souvent citée en lien par d’autres articles.

Napoléon chez les Anglais, Mahomet en Arabe

Cliquez pour agrandir

“C’est une moyenne, il peut y avoir des différences selon les langues”, nuance Dima Shepelyansky, l’un des auteurs de l’étude, contacté par FRANCE 24. En français, anglais et allemand, c’est, par exemple, Napoléon Bonaparte qui arrive en tête, tandis qu’en arabe la palme revient au prophète Mahomet.

Ces scientifiques ont opté pour les 24 principales langues de Wikipedia car “cela couvre 70 % de l’humanité et que la somme des articles dans les autres langues n’est pas suffisante pour être représentative de l’influence des uns et des autres dans ces langues et culture”, précise Dima Shepelyansky.

Il n’est, en outre, pas particulièrement étonné de la popularité de Carl von Linné. “Après tout, son nom apparaît sur la page de chaque espèce vivante ou presque”, rappelle-t-il. C’est ainsi qu’un botaniste russe, qui a réussi l’exploit de découvrir près de la moitié des espèces de papillons australiens, arrive également très haut dans le classement.

Pas la seule méthode

L’influence d’une personne peut-elle ainsi se résumer au nombre de liens qui pointent vers sa page Wikipedia ? “L’impact d’une personnalité sur l’histoire peut varier selon la perception dans un pays ou un autre, ce qui est moins le cas avec un classement fondé sur un algorithme”, assure Dima Shepelyansky. Il reconnaît, cependant, que PageRank a ses limites. Les scientifiques à l’origine de ce classement ont, d’ailleurs, testé un algorithme alternatif, 2DRank, qui donne un tout autre classement : Adolf Hitler y arrive en tête devant Michaël Jackson et Madonna.

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques utilisent Wikipedia pour essayer de trouver la personnalité la plus influente de l’histoire. En 2005, c’est Jésus qui avait été consacré par des chercheurs qui ne s’étaient intéressés qu’aux pages en anglais. Le célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) propose son propre classement basé sur le nombre de modifications et de visites des pages de Wikipedia et conclut que les trois personnes les plus importantes sont Aristote, Platon et Jésus.

Quelque soit l’algorithme ou la méthode mathématique, ces approches scientifiques tentent toutes, d’après Dima Shepelyansky, “de donner un résultat le plus objectif possible qui souligne que les classements de magazines comme celui de ‘Time’ [célèbre pour son classement des personnalités les plus influentes de l'année, NDLR] sont souvent davantage des points de vue”.
 

 

Première publication : 14/06/2014

  • INTERNET

    Wikipédia, une encyclopédie sexiste ?

    En savoir plus

  • INTERNET

    Wikipédia se perd aussi dans les méandres de la guerre des chefs à l’UMP

    En savoir plus

  • INTERNET

    Au nom du secret-défense, la DCRI veut censurer une page Wikipédia

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)