Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Moyen-Orient

Israël : les trois adolescents portés disparus ont été kidnappés, selon Tsahal

© AFP - Un homme arrêté par l'armée israélienne, qui recherche les trois adolescents

Vidéo par Julien CHEHIDA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2014

L’armée israélienne accuse des activistes palestiniens d’avoir enlevé trois jeunes colons vendredi. Ils ont été vus pour la dernière fois près d’Hébron, en Cisjordanie. De vastes opérations de recherches sont en cours.

NETANYAHOU MET ABBAS DEVANT SES "RESPONSABILITÉS"

Les trois Israéliens ont été kidnappés par une "organisation terroriste", a affirmé samedi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en tenant le président palestinien Mahmoud Abbas pour "responsable" de leur sort.

"Nos jeunes ont été enlevés par une organisation terroriste, cela ne fait aucun doute", a-t-il affirmé lors d'une brève allocution radio-télévisée. Il a exigé que "l'Autorité palestinienne et celui qui est à sa tête, Abou Mazen (Mahmoud Abbas), fassent tout le nécessaire pour aider au retour des kidnappés car cela relève de leur responsabilité".

Trois jeunes Israéliens étudiant dans une yechiva de la colonie de Gush Etzion, au nord d’Hébron, en Cisjordanie, ont disparu dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 juin. Prudente sur les auteurs présumés du rapt, l'armée israélienne a déclaré, par la voix d'un haut-gradé samedi, qu'il s'agissait très probablement de ravisseurs palestiniens.

L’armée s’est déployée en force dans la région autour d’Hébron, afin de contrôler le trafic automobile et de mener des perquisitions. Elle affirme que depuis 2013 "64 tentatives d'enlèvements ont été déjouées par Tsahal, la plupart menées par des membres du Hamas."

Les trois jeunes colons, âgés de 15 à 19 ans selon le journal "Haaretz", auraient été vus pour la dernière fois en train de faire de l’auto-stop près de Gush Etzion, implantation juive située entre les villes palestiniennes de Bethléem et de Hébron. L’ambassade des États-Unis a été prévenue, l’un des jeunes disposant également de la nationalité américaine.

Opérations de recherches de "grande ampleur"

"Nous ne donnons pas de détails qui pourraient gêner l'enquête", a déclaré un porte-parole militaire, indiquant que des opérations de recherches de "grande ampleur" étaient en cours pour retrouver les disparus. Peu de détails ont filtré pour l'instant mais la zone de l'enlèvement est passée au peigne fin par les soldats de Tsahal qui ont été filmés dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

L’armée a fermé les deux principaux points de passage entre Israël et la bande de Gaza, afin d’empêcher tout transfert potentiel des trois jeunes vers ce territoire contrôlé par le mouvement islamiste Hamas. Et des soldats ont également mis en place un périmètre de sécurité autour d'une carcasse de voiture calcinée près d'Hébron - véhicule qui aurait pu avoir été utilisé par les ravisseurs selon les médias israéliens.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, déjà échauffé par l’accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, a aussitôt affirmé qu’il tenait "l'Autorité palestinienne pour responsable de la sécurité des trois disparus".

Plusieurs mouvements armés disent ouvertement vouloir enlever des Israéliens pour obtenir des concessions de l’État hébreu. En 2011, 1 027 détenus palestiniens ont été échangés contre le soldat Gilad Shalit enlevé cinq ans plus tôt en lisière de la bande de Gaza.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 13/06/2014

  • ISRAËL

    Le député de droite Reuven Rivlin élu président d'Israël

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Vingt ans après, que reste-t-il des accords d’Oslo ?

    En savoir plus

  • VATICAN

    Au Vatican, Peres et Abbas ont prié pour la paix au Proche-Orient

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)