Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

Mondial: avec un doublé, Neymar répond présent malgré la pression

AFP

L'attaquant brésilien Neymar (droite) fête son but avec le milieu de terrain Hernanes lors du premier match du Mondial à Sao Paulo le 12 juin 2014L'attaquant brésilien Neymar (droite) fête son but avec le milieu de terrain Hernanes lors du premier match du Mondial à Sao Paulo le 12 juin 2014

L'attaquant brésilien Neymar (droite) fête son but avec le milieu de terrain Hernanes lors du premier match du Mondial à Sao Paulo le 12 juin 2014L'attaquant brésilien Neymar (droite) fête son but avec le milieu de terrain Hernanes lors du premier match du Mondial à Sao Paulo le 12 juin 2014

Avec un doublé face à la Croatie (3-1), Neymar, sur lequel comptent 200 millions de Brésiliens a répondu aux attentes et se positionne comme un des grands acteurs du Mondial malgré la pression et ses 22 ans.

La star Lionel Messi en est déjà à son troisième Mondial, et il n'a pas vraiment brillé en 2006 (19 ans) et 2010 (23). Neymar Jr a lui entamé son premier Mondial du bon pied alors que toutes les attentions se concentrent sur sa personne. Une gageure.

Signe de cette pression, le jeune attaquant du FC Barcelone a toutefois écopé d'un carton jaune pour un coup de coude. Un geste à ne pas recommencer s'il ne veut pas rater bêtement un match...

"Le match a été compliqué. On a mis du temps à rentrer dans la partie à cause du stress", a reconnu Neymar.

Mais, c'est lui qui a remis le Brésil dans le sens de la marche d'une belle frappe du gauche d'une vingtaine de mètres. Chance ou précision chirurgicale: la réussite sourit souvent aux plus forts et Neymar a trouvé l'espace de quelques centimètres entre les gants de Pletikosa et le montant de sa cage pour égaliser grâce à un poteau rentrant (29e).

- 33 buts en 50 sélections -

Bien sur, il a raté de nombreux dribbles et a loupé quelques passes mais c'est encore lui qui a été chargé de tirer le penalty importantissime qui a donné l?avantage à son équipe. Là aussi, il a bénéficié d'un peu de réussite, Pletikosa touchant le ballon mais Neymar n'avait pas pris sa tache à la légère et avait tiré suffisamment fort pour que le gardien ne puisse contrôler le ballon (71e)...

"On a montré une capacité de réaction pour renverser le match. L'entrée en matière est toujours difficile", a ajouté la star.

Ce doublé, synonyme de 33e but en 50 sélections avec le maillot auriverde, le positionne le chef de file de son équipe et une des stars de Mondial. Lui qui n'avait pas convaincu tous les observateurs en Europe lors de sa saison avec le FC Barcelone, marquée par une disette de trophée.

Le Brésil et Scolari lui ont en tout cas toujours fait confiance. Et, depuis la Coupe des Confédérations qui l'avait vu mener le bal brésilien, il a les clés du camion brésilien. Le schéma adopté par Scolari a été construit autour du petit lutin. Le sélectionneur a mis en place une défense de fer avec en attaque un Hulk et un Fred qui doivent ouvrir des brèches pour que Neymar puisse trouver des espaces et faire parler sa poudre magique.

Si jeudi, Oscar a sans doute été le meilleur brésilien du match, c'est bien le médiatique Neymar qui a été élu meilleur joueur de la rencontre par la Fifa, probablement parce qu'il assume le rôle de patron.

Lui a tout cas choisi de dédier son premier but à l'élu de son coeur la mannequin Bruna Marquezine pour le jour des amoureux au Brésil (12 juin, l'équivalent de la Saint-Valentin). Le deuxième but a été dédié à sa mère, selon la presse. Mais, plus que ces deux femmes, c'est tout le Brésil qui va continuer à le regarder avec des yeux de Chimène.

Première publication : 13/06/2014