Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/06/2014

"La gauche va mourir"

© France 24

Presse française, Lundi 16 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, le bras de fer entre le gouvernement et les grévistes de la SCNF, et les intermittents du spectacle. Le début des épreuves du bac et l’examen réussi des Bleus.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, le début d’une semaine à haut risque pour le gouvernement, qui a choisi d’afficher sa fermeté face aux mouvements sociaux qui se durcissent, à la SNCF et chez les intermittents.
 
«Valls choisit l’épreuve de force», titre Libération, qui demande si le gouvernement va pourvoir «tenir», tant sa popularité est «famélique», et sa majorité «désenchantée et frondeuse». Manuel Valls a tiré la sonnette d’alarme sur le risque de voir «la gauche mourir» et «Marine Le Pen au second tour de la présidentielle de 2017». «Il faut de l’autorité et de la fermeté pour gouverner la France», a-t-il ajouté. Libération, évoque un lien «brisé», «entre les plus hauts niveaux de l’Etat et un certain nombre de représentants des catégories sociales les plus fragilisées par la crise».
 
Grogne chez les cheminots, les intermittents et les chercheurs: «la cote d’alerte sociale est dépassée», estime l’Humanité. «La gauche peut mourir», a lancé Manuel Valls: «comment ne pas en faire le constat quand malgré le cri de détresse et de colère de l’électorat de gauche, un président de la République et son Premier ministre s’acharnent à en détruire les valeurs, à en brouiller les repères, à la dévitaliser?».
 
Pour le Figaro, le président et son Premier ministre se retrouvent «sous le feu des ultras» de la CGT, du PS et des Verts. Le journal décrit «des salariés du secteur public, (la SNCF), protégés par un statut en or massif, bénéficiant d’un système de retraite exceptionnellement favorable, payés lorsqu’ils font grève, (qui) s’autorisent à bloquer le pays et à plonger dans l’angoisse quelque 700 000 candidats au baccalauréat». «Quel autre pays que la France autorise une situation aussi scandaleuse?»: «inutile de chercher, il n’y en a pas».
 
La grève à la SNCF se poursuit, alors que débutent ce matin les épreuves du baccalauréat. Le Parisien donne la mesure du sacro-saint examen français, un «monument national» créé par Napoléon qui coûte très cher à l’Etat: plus de 53 millions d’euros, cette année, soit 80 euros par candidat.
 
 Une bonne nouvelle, tout de même: le match France/Honduras a été
 couronné par la victoire des Bleus, 3 buts à 0. Voilà «les Bleus qu’on espérait»: soulagement, indéniable, à la Une du Parisien.
 
Grâce au doublé de l’attaquant Karim Benzema, les Bleus viennent de lancer parfaitement leur Mondial, ce qui leur vaut les remerciements de l’Equipe: «Karahymne à la joie»!
«A l’Elysée aussi, on a vibré», rapporte le Parisien, qui nous apprend qu’une vingtaine de médaillés olympiques et paralympiques ont assisté au match dans la salle des fêtes, aux côtés de François Hollande.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/06/2017 Obamacare

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

Dans cette revue de presse internationale du jeudi 22 juin : des indiscrétions sur le projet de réforme de santé aux États-Unis, le chapeau de la reine Élisabeth II est-il...

En savoir plus

22/06/2017 Remaniement ministériel

"Bayrou out : pas de quartiers"

La presse française s’intéresse évidemment en long et en large au remaniement ministériel intervenu hier en début de soirée. Pendant ce temps-là, la droite se déchire à...

En savoir plus

21/06/2017 Incendie

Fin des 3 jours de deuil national au Portugal

Dans cette revue de presse internationale : retour sur les terribles incendies au Portugal, les relations sino-américaines potentiellement affectées par la mort d'un étudiant...

En savoir plus

21/06/2017 François Bayrou

Les affaires compliquent le remaniement

Dans cette revue de presse du 21 juin, le remaniement à la marge du gouvernent qui devient un chambardement. La canicule fait aussi la Une de la presse régionale et puis,...

En savoir plus

20/06/2017 Revue de presse internationale

"Aucune forme de terrorisme ne nous divisera"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 20 juin, les tensions entre les Etats-Unis et la Russie en Syrie, l’attaque contre une mosquée de Londres, et les débuts...

En savoir plus