Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Mugabe veut mourir sur scène"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agences européennes cherchent adresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée, Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ? (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : la France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/06/2014

"Pendant ce temps-là, en Ukraine..."

© France 24

Presse internationale, lundi 16 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, l’annonce d’une contre-offensive de l’armée irakienne, après l’attaque fulgurante des djihadistes de l’EIIL, et le regain de violence en Ukraine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse en Irak, où le gouvernement contre-attaque, après l’offensive fulgurante des djihadistes de l’EIIL dans le nord du pays.
 
Les forces de sécurité irakiennes annoncent avoir «repris l’initiative» et tué 280 d’entre eux - un chiffre invérifiable, repris par L’Orient Le Jour, qui confirme que «Bagdad regagne (un peu) de terrain» face aux insurgés. A la Une du journal libanais, une image diffusée par les djihadistes sur internet, qui pourrait avoir été prise dans la province de Salaheddine, tombée entre leurs mains. Il pourrait d’agir de soldats irakiens chiites, sommairement exécutés lors de l’offensive de l’EIIL.
 
L’organisation terroriste se livre à une guerre des images dont le but est de susciter l’effroi - à voir également à la Une du Wall Street Journal, qui montre une autre photo, publiée par le même site djihadiste que la précédente, probablement prise à Tikrit, toujours dans la province de Salaheddine. Il s’agirait cette fois encore de soldats irakiens, dépouillés de leur uniforme, des membres des forces de sécurité faits prisonniers par les combattants de l’EIIL.
 
Le gouvernement irakien a demandé l’aide de l’étranger pour appuyer sa contre-offensive, une option envisagée avec circonspection par The Wall Street Journal, qui estime que ce scénario risque d’enflammer tout le Proche-Orient. Le journal évoque aussi l’élimination par erreur de deux soldats kurdes par les forces irakiennes, une bavure qui risque de fragiliser, en outre, encore un peu plus l’alliance de circonstance, passée entre  les Kurdes et le gouvernement, menacé aussi par la révolte des tribus sunnites.
 
Face à ces faiblesses, le péril djihadiste est d’autant plus grand que l’EIIL vient de s’emparer d’un immense un butin, constitué lors de son offensive par le pillage des banques et le vol de milliers d’armes appartenant aux forces irakiennes. The Guardian parle d’un trésor de guerre qui pourrait dépasser le milliard d’euros.
 
L’offensive des djihadistes soulève depuis plusieurs jours de nombreuses critiques à l’égard de Barack Obama. Les plus véhémentes viennent de l’aile la plus conservatrice de la classe politique américaine, dont The Wall Street Journal relaie les analyses assassines à l’égard du président, jugé responsable de la «débâcle» actuelle, et accusé d’avoir mis un terme prématuré à l’intervention américaine, après avoir estimé que les Etats-Unis avaient gagné la guerre contre le terrorisme. «Une affirmation fausse, une vision naïve, qui implique maintenant une intervention d’urgence, faute de quoi l’Iran aura le champ libre en Irak».
 
La presse internationale revient aussi sur la crise en Ukraine, où les espoirs d’un apaisement ont disparu à nouveau. L’attaque contre un avion de l’armée par les pro-Russes qui a fait 49 morts et celle contre l’ambassade russe à Kiev ont mis fin au statu quo qui semblait avoir été décidé il y a dix jours à peine. The Wall Street Journal, toujours, estime que Vladimir Poutine compte, justement, sur ce qui se passe en Irak, pour détourner l’attention des Occidentaux, et poursuivre l’annexion d’une partie du pays.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/11/2017 sécurité

"Mugabe veut mourir sur scène"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 20 novembre, le refus de Robert Mugabe de quitter le pouvoir malgré la pression de ses compatriotes, de l’armée, et de son...

En savoir plus

20/11/2017 Revue de presse française

"Angela Merkel, le camouflet"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 20 novembre, l’échec des tractations menées par Angela Merkel pour former un nouveau gouvernement. Emmanuel Macron face à la...

En savoir plus

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Bye bye, Disgrace Mugabe"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 16 novembre, la mise en résidence surveillée de Robert Mugabe, après le coup de force de l’armée zimbabwéenne. L’invitation...

En savoir plus