Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

Une cinquantaine de morts dans une attaque contre une ville côtière du Kenya

© AFP - Un policier à Nairobi

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/06/2014

Au moins 50 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées dimanche soir, lors d'une attaque dans la ville côtière de Mpeketoni, à l'ouest du Kenya. Selon les médias, les assaillants seraient des islamistes Shebab.

Au moins 50 personnes ont été tuées, dimanche 15 avril au soir, dans une attaque sans précédent, lancée par une cinquantaine d'insurgés brandissant des drapeaux islamistes dans la ville côtière de Mpeketoni, à l'ouest du Kenya. Des échanges de coups de feu ont débuté dimanche soir pour se poursuivre jusque très tard dans la nuit. À l'aube, le calme régnait dans la municipalité, selon les médias.

Selon la presse kenyane, les assaillants seraient des Shebab, ces islamistes somaliens liés à Al-Qaïda. "Il y avait une cinquantaine d'assaillants lourdement armés circulant dans trois véhicules. Ils brandissaient le drapeau des Shebab", a indiqué Benson Maisori, chef adjoint du district, s'exprimant depuis la cité attaquée. Le porte-parole de l’armée, Emmanuel Chirchir, a lui aussi confirmé que les attaquants étaient "probablement des Shebab", même si l’attaque n’a pas été revendiquée. La police étudie également la piste d'une attaque de séparatistes [le Conseil républicain de Mombasa].

Les bars étaient pleins à cause de la Coupe du Monde

Plusieurs édifices, dont des hôtels, des restaurants, des banques et des bureaux gouvernementaux ont été totalement détruits. "Ils criaient en somali et scandaient ‘Allah est grand’", a ajouté Benson Maisori. Au moment de l’attaque, les cafés et les bars étaient pleins, de nombreux clients étant venus assister à la retransmission de la Coupe du Monde de football à la télévision.

Les insurgés ont ensuite tenté de prendre le contrôle d'un poste de police, et de son armurerie, mais ils ont été repoussés par les forces de l'ordre, selon Benson Maisori.

Attaques et attentats se sont multipliés récemment au Kenya et ont été attribués aux Shebab et à leurs sympathisants kenyans. Les islamistes somaliens ont menacé de commettre des actions de représailles depuis que le pays a envoyé son armée les combattre en Somalie en octobre 2011. L'armée kenyane s'est jointe à la force de l'Union africaine combattant les islamistes.

L'attaque la plus spectaculaire a été l'assaut mené par un commando shebab contre le centre commercial Westgate à Nairobi en septembre 2013. Elle a fait au moins 67 morts.

Avec AFP
 

Première publication : 16/06/2014

  • KENYA

    Au moins une dizaine de morts dans un double attentat à Nairobi

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Le Kenya ensanglanté par une série d'attentats

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Deux attentats ciblent le centre ville de Mombasa au Kenya

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)