Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Afrique

Une cinquantaine de morts dans une attaque contre une ville côtière du Kenya

© AFP - Un policier à Nairobi

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/06/2014

Au moins 50 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées dimanche soir, lors d'une attaque dans la ville côtière de Mpeketoni, à l'ouest du Kenya. Selon les médias, les assaillants seraient des islamistes Shebab.

Au moins 50 personnes ont été tuées, dimanche 15 avril au soir, dans une attaque sans précédent, lancée par une cinquantaine d'insurgés brandissant des drapeaux islamistes dans la ville côtière de Mpeketoni, à l'ouest du Kenya. Des échanges de coups de feu ont débuté dimanche soir pour se poursuivre jusque très tard dans la nuit. À l'aube, le calme régnait dans la municipalité, selon les médias.

Selon la presse kenyane, les assaillants seraient des Shebab, ces islamistes somaliens liés à Al-Qaïda. "Il y avait une cinquantaine d'assaillants lourdement armés circulant dans trois véhicules. Ils brandissaient le drapeau des Shebab", a indiqué Benson Maisori, chef adjoint du district, s'exprimant depuis la cité attaquée. Le porte-parole de l’armée, Emmanuel Chirchir, a lui aussi confirmé que les attaquants étaient "probablement des Shebab", même si l’attaque n’a pas été revendiquée. La police étudie également la piste d'une attaque de séparatistes [le Conseil républicain de Mombasa].

Les bars étaient pleins à cause de la Coupe du Monde

Plusieurs édifices, dont des hôtels, des restaurants, des banques et des bureaux gouvernementaux ont été totalement détruits. "Ils criaient en somali et scandaient ‘Allah est grand’", a ajouté Benson Maisori. Au moment de l’attaque, les cafés et les bars étaient pleins, de nombreux clients étant venus assister à la retransmission de la Coupe du Monde de football à la télévision.

Les insurgés ont ensuite tenté de prendre le contrôle d'un poste de police, et de son armurerie, mais ils ont été repoussés par les forces de l'ordre, selon Benson Maisori.

Attaques et attentats se sont multipliés récemment au Kenya et ont été attribués aux Shebab et à leurs sympathisants kenyans. Les islamistes somaliens ont menacé de commettre des actions de représailles depuis que le pays a envoyé son armée les combattre en Somalie en octobre 2011. L'armée kenyane s'est jointe à la force de l'Union africaine combattant les islamistes.

L'attaque la plus spectaculaire a été l'assaut mené par un commando shebab contre le centre commercial Westgate à Nairobi en septembre 2013. Elle a fait au moins 67 morts.

Avec AFP
 

Première publication : 16/06/2014

  • KENYA

    Au moins une dizaine de morts dans un double attentat à Nairobi

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Le Kenya ensanglanté par une série d'attentats

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Deux attentats ciblent le centre ville de Mombasa au Kenya

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)