Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Fabian, l’enchanteuse !

En savoir plus

FOCUS

Référendum sur l'avortement : l'Irlande divisée

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 17/06/2014

"Quand je serai mort, je mettrai une boîte aux lettres sur ma tombe"

© France 24

Presse internationale, mardi 17 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, l’alliance en cours de formation entre les États-Unis et l’Iran, pour préserver leurs intérêts en Irak. Et les procès de la révolution tunisienne.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale en Irak, où l’offensive de l’EIIL provoque une forme de réconciliation entre l’Iran et les Etats-Unis.
 
Les deux pays n’ont plus de relations diplomatiques depuis 34 ans. The Independent et sans doute celui qui résume le mieux la volte-face qui est en train de se produire, à la faveur de la crise irakienne: «Du Grand Satan, au grand rapprochement», le quotidien britannique évoque même un rapprochement «historique» lié à la nécessité de trouver une solution «conjointe» qui permette aux Iraniens et aux Américains de défendre leurs intérêts respectifs.
 
Verra-t-on bientôt le président iranien Hassan Rohani serrer la main du secrétaire d’Etat américain John Kerry? C’est en tout cas se ce que se plaît à imaginer The Guardian, qui montre les deux hommes en train de se saluer: «Vous êtes le garçon de courses de Satan, je présume?». «Et vous, la source du terrorisme mondial?».
 
Ce rapprochement est un virage à 180° pour la diplomatie américaine, ce qui nécessite de faire un peu de pédagogie. «Pourquoi l’Iran est-il le meilleur partenaire des Etats-Unis au Proche-Orient»: Slate propose de vous dire pourquoi, en expliquant qu’il faut parfois nouer des alliances avec des pays «déplaisants», pour empêcher des événements plus déplaisants encore, de se produire. Il dénonce, au passage, les faucons de la diplomatie américaine, Bill Kristol, Paul Wolfowitz, et Paul Bremer, qui se sont systématiquement, selon lui, trompés. D’après le site, les Etats-Unis n’auraient plus d’autre option, aujourd’hui, que de choisir le moindre des maux: laisser s’instaurer un Etat islamique en Irak, ou laisser l’Iran se renforcer en intervenant en Irak.
 
Pour The Daily Beast, l’urgence est d’empêcher l’Irak de tomber aux mains des djihadistes. Mais les Etats-Unis ne seraient pas en mesure d’apporter au gouvernement irakien tout ce que l’Iran, lui, peut lui offrir: son armée, ses espions, et ses unités d’élite. Le site rappelle  que Téhéran a envoyé à Bagdad le général Qassem Souleimani, l’un des plus hauts gradés des Gardiens de la révolution.
 
En Tunisie, plus de 130 procès impliquant des dizaines de participants aux manifestations du printemps arabe sont en cours, trois ans et demi après la chute du régime de Ben Ali. Parmi eux, rapporte le Monde, Safouane Bouaziz, 27 ans quand, le 24 décembre 2010, il avait lancé le slogan devenu le cri de ralliement du soulèvement tunisien «le peuple veut la chute du gouvernement». Il a été confronté aux juges hier, à Sidi Bouzid, à l’endroit même où la révolution a commencé. A Kasserine, un autre lieu emblématique du «printemps arabe», Issam Amri, le frère de Mohamed Amri, tué à 18 ans à Thala, le 8 janvier 2011, devait également comparaître devant la justice.  «Avant la révolution, je n'avais jamais connu la prison, depuis, j'y suis allé six fois», dit-il, en dénonçant l’impunité dont bénéficieraient les anciens dignitaires du régime de Ben Ali. «Après la révolution, on a cru que quelque chose allait changer, qu'il y aurait une rupture, mais c'est tout le contraire, constate Helmi Cheniti, le frère d’un autre «martyr» de Thala. Quand je serai mort, je laisserai une boîte aux lettres sur ma tombe pour que l'on me tienne au courant de la justice».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus