Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Moyen-Orient

Les chrétiens de Mossoul trouvent refuge au Kurdistan irakien

FRANCE 24

Vidéo par Selim EL MEDDEB , Adam PLETTS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2014

L'avancée des djihadistes de l'EIIL en Irak et la prise de Mossoul a poussé la majorité des chrétiens à quitter leurs foyers. Nombre d'entre eux ont trouvé refuge dans la région autonome du Kurdistan irakien.

La prise de Mossoul, mardi 10 juin, par les djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) a provoqué un exode massif de population, notamment des 10 000 chrétiens qui vivaient dans cette métropole du nord de l’Irak. La plupart d’entre eux ont trouvé refuge dans la région voisine du Kurdistan irakien, protégé des djihadistes par son armée, les peshmerga. Sélim El Meddeb et Adam Pletts, envoyés spéciaux de FRANCE 24, sont partis à leur rencontre dans la ville de Bashiqa à seulement 10 km de Mossoul.

Près de 500 chrétiens qui ont fui Mossoul - pour beaucoup des membres de la communauté syriaque catholique - ont trouvé refuge dans cette localité. Terrifiés, ils ont témoigné anonymement au micro de FRANCE 24. "Cette situation instable nous fait très peur", confie Mariam. "Les djihadistes se sont répandus en ville. Bien sûr nous sommes tristes d’avoir laissé notre maison et notre ville derrière nous. Les chrétiens sont de moins en moins nombreux, année après année. De plus en plus de familles quittent le pays", déplore la jeune femme. Selon l'ONG Portes Ouvertes, qui s'intéresse aux persécutions de chrétiens à travers le monde, sur 1,2 million de chrétiens présents en Irak au début des années 90, on estime qu’il n’en reste à présent qu'entre 330 000 et 350 000.

Face au désarroi de la communauté, le patriarche syriaque catholique est venu tout spécialement de Damas pour soutenir ses ouailles dans la région.

"Mourir dans nos maisons"

Parmi les réfugiés, se trouve le père Affas. Lui aussi a fui Mossoul. ll fait partie des rares qui ont trouvé le courage d’y retourner pour récupérer les reliques de sa paroisse, Saint-Thomas. Les églises n’ont pas été attaquées, affirme-t-il. Mais il explique que, pour la grande majorité des chrétiens de Mossoul, il n’était pas question de se retrouver à la merci des djihadistes.

"C’était la panique", raconte-t-il. "Tout le monde fuyait, en emportant ce qu’ils pouvaient. 90 % des chrétiens sont partis et seulement 10 % sont restés, parce qu’ils étaient des vieillards, ou parce qu’ils n’avaient pas de voiture ou de possibilité de partir. Ceux-là savaient que ce serait pire pour eux de quitter Mossoul, alors ils se sont dit : 'Mourir dans nos maisons vaut mieux que mourir sur les routes'", explique le prêtre.

À Bashiqa, le père Affas et les membres de sa communauté se sentent en sécurité. À la différence du reste de l’Irak, le Kurdistan est parvenu à préserver la coexistence entre les nombreuses communautés que compte ce pays-mosaïque. Un refuge tout trouvé pour les minorités opprimées, mais aussi une cible idéale pour les djihadistes. Plusieurs attentats ont déjà frappé la ville. Aussi, les habitants ont décidé d’organiser leur propre sécurité.

Première publication : 17/06/2014

  • NATIONS UNIES

    Irak : l'ONU condamne "les centaines d'exécutions sommaires"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Irak : Kerry envisage des frappes aériennes et des discussions avec l'Iran

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Le chaos en Irak pousse les Kurdes vers l'indépendance

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)