Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Refondation de l'Europe : les projets d'Emmanuel Macron sont-ils réalisables ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Patriat : "Ce couple franco-allemand est l'un des meilleurs que l'on puisse avoir"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Coquerel : "Nous réclamons une commission parlementaire sur Alstom"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le président colombien Santos ne "regrette pas" l'accord avec les FARC

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le Rwanda fait le pari de la haute-technologie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : en Colombie, l’art au service de la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

SPORT

Les Américains douchent les rêves de gloire du Ghana (2-1)

© AFP | L'égalisation d'André Ayew, à la 82e, n'aura pas suffit.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2014

Le Ghana, qui n'a disputé que deux Coupe du monde, avait franchi à chaque fois le premier tour, en 2006 et 2010. Mais en s'inclinant 2-1 contre les États-Unis, lundi à Natal, les Black Stars ont compromis leur Mondial brésilien.

L’envie ne suffit pas. Le Ghana s’est incliné contre la sélection américaine (2-1), lundi à Natal (nord), dans le groupe G du Mondial-2014, au terme d’un match agité. Les États-Unis ont en effet rapidement ouvert la marque, au bout de 30 secondes de jeu, par Dempsey puis en repris l'avantage par Brooks en fin de match, quatre minutes après l'égalisation des Black Stars, à la 82e minute, signée André Ayew. 

Cette défaite constitue une contre-performance pour le Ghana qui avait atteint les huitièmes de finale en 2006, puis les quarts en 2010. Cette fois, les huitièmes se sont peut-être envolés dès le premier match, sachant qu’ils doivent affronter l’Allemagne et le Portugal.

Souffrance

Mais que les États-Unis ont souffert. D'abord physiquement. Dempsey a, lui, eu le nez en sang après avoir heurté le protège-tibia de Boye lors d'un coup de pied haut. Mais le buteur de Seattle est resté sur le terrain. Puis c'est Besler, touché au niveau d'une cuisse en première période, qui est sorti du terrain au début de la seconde.

Les États-Unis ont souffert aussi dans le jeu, en seconde période, sous les assauts de Muntari, Gyan ou encore Atsu. Mais les USA version Jurgen Klinsmann ont tenu et fait preuve de répondant sous les yeux du vice-président américain Joe Biden. Leur victoire sonne comme une revanche, puisque les Ghanéens les avaient battus en huitièmes de finale lors du Mondial-2010, en Afrique du Sud.

La suite sera compliquée pour les Black Stars, qui rencontreront l'Allemagne lors du prochain match, tandis que les États-Unis auront droit au Portugal de Cristiano Ronaldo.

Avec AFP 

Première publication : 17/06/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    L'Argentine et Messi s'imposent sans convaincre face à la Bosnie

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Cameroun : le Mondial brésilien est-il déjà terminé pour Samuel Eto’o ?

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Les Bleus réussissent leur entrée en surclassant le Honduras (3-0)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)