Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-Orient

Avancée de l'EIIL : des officiers irakiens limogés pour faute professionnelle

© AFP - Des nouvelles recrues des forces de sécurités irakiennes, le 16 juin à Kerbala

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2014

Dix jours après la chute de la deuxième ville d'Irak, désormais aux mains des djihadistes, le Premier ministre Nouri al-Maliki a limogé quatre hauts responsables des services de sécurité, accusés d'avoir failli à "leur devoir militaire".

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a limogé quatre hauts responsables des services de sécurité, mardi 17 juin. Ces derniers sont accusés d'avoir failli à leur "devoir professionnel et militaire" en n'empêchant pas la chute éclair de Mossoul, la deuxième ville d'Irak, entre les mains des djihadistes sunnites.

>> À relire sur FRANCE 24 : "L’Iran peut coopérer avec les États-Unis s'il en va de son intérêt"

Cette cité du nord de l'Irak est passée la semaine dernière sous le contrôle des islamistes de l'EIIL (État islamique en Irak et au Levant). En une semaine, les djihadistes ont également pris le contrôle d'une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine, Diyala (est) et Kirkouk (nord).

Parmi les quatre responsables visés figurent notamment le général Mahdi al-Gharawi, commandant en chef de la province de Ninive, et Hedayat Abdel Rahim, chef de la troisième brigade d'infanterie. Ce dernier avait déserté le champ de bataille et sera jugé par contumace en cour martiale, a indiqué le gouvernement dans un communiqué. Le Premier ministre a par ailleurs ordonné à l'état-major de former des conseils de discipline pour enquêter sur les officiers ayant "abandonné leurs positions".

Mal entraînées, les membres des forces de sécurité irakiennes ont fait massivement défection face à l'avancée des combattants de l’EIIL.

>> À relire sur FRANCE 24 : "L’État islamique en Irak et au Levant, ces djihadistes qui font de l’ombre à Al-Qaïda"

Découverte de 18 corps de membres des forces irakiennes

Parallèlement, la police irakienne a annoncé avoir découvert les corps de 18 membres des forces irakiennes, à 15 km à l'est de la ville sunnite de Samarra (110 km au nord de Bagdad). Les corps portaient des impacts de balles dans la tête et dans la poitrine, a indiqué à l'AFP un colonel de police. Les circontances de leur mort sont pour l'heure peu claires.

Par ailleurs, au moins 21 personnes sont mortes dans une série d'attentats à Bagdad et dans le bombardement d'une autre ville irakienne.

Après la débandade des premiers jours, les forces irakiennes semblent néanmoins relever la tête. Ce week-end, elles ont repris deux villes près de Bagdad.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/06/2014

  • IRAK

    L'offensive des insurgés stoppée à Baqouba, à 60 km de Bagdad

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Le chaos en Irak pousse les Kurdes vers l'indépendance

    En savoir plus

  • IRAK

    Sous les pieds des belligérants irakiens, le pétrole

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)