Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 18/06/2014

"Changement d'ère"

© France 24

Presse française, Mercredi 18 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, un (nouveau) rapport alarmant de la Cour des comptes, le projet de loi sur la transition énergétique, et le début du grand ménage de printemps à l’UMP.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la publication du rapport de la Cour des comptes sur la situation et l’évolution des finances publiques pour 2014.
 
L’institution juge ces résultats «préoccupants» et «plus dégradés» que dans le reste de l’Europe: un déficit finalement «proche» de 4 %, une dette qui va dépasser, à coup sûr, les 2000 milliards d’euros. Le Figaro parle d’un «constat accablant»: «En deux ans, la France n’a avancé qu’à la vitesse d’un escargot sur le chemin de la vertu budgétaire et des réformes. Le message de (la Cour des comptes), est sobre, mais ferme: si rien ne change, elle va droit dans le mur».
 
L’Opinion dénonce «le grand mensonge» auquel se livrerait la majorité, accusée de tenir «un discours lénifiant», de présenter «un simulacre de redressement des comptes publics». «La litanies des promesses est longue comme le bras»: il serait temps de «sortir du déni».
 
La Cour des comptes propose de réduire le nombre de fonctionnaires. Les Echos évoquent une série de «remèdes chocs», avec la suppression de 30 000 postes par an dans la fonction publique, notamment dans les hôpitaux et les collectivités. Une mesure qui devrait s’accompagner d’une hausse du temps de travail: les sages proposent l’équivalent de la suppression de deux jours de congés.
 
C’est aujourd’hui que la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal présente son projet de loi sur la transition énergétique. Libération évoque la nécessité de «changer d’ère». D’après le journal, le projet présenté serait «ambitieux», malgré des moyens «encore flous» -  ambitieux parce qu’il propose de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % en 2025, et surtout d’atteindre l’objectif de 32 % d’énergies renouvelables en 2030. Mais comment va-t-on financer tout cela? «L’Etat n’a plus un sou», rappelle Libé, qui explique que financer la transition va surtout consister à «orienter l’argent», et à arrêter de subventionner les énergies fossiles.
 
Le Figaro parle d’une «loi a minima»: «Au fil des mois s’est imposé le pragmatisme budgétaire». Le quotidien fait aussi état de doutes «nourris par l’exemple allemand».
 
Pendant ce temps, à l’UMP, la nouvelle direction fait le ménage. Les responsables du parti liés à l’affaire Bygmalion ont été écartés. Alors que Jérôme Lavrilleux, était entendu sous le régime de la garde à vue, hier, plusieurs cadres de l’UMP ont été mis à pied. Parmi eux, rapporte Libération, un très proche de Nicolas Sarkozy, Eric Césari.
 
Règlements de comptes, accusations, dénégations: l’affaire n’en est qu’à ses débuts, et elle ira sans doute bien au-delà de l’UMP. Le Canard Enchaîné livre la liste des clients auxquels la société de communication a facturé pour près de 60 millions d’euros de prestations: le groupe UMP à l’assemblée nationale, 5, 5 millions d’euros facturés, France Télévisions, plus d’un million d’euros, ou encore le ministère de l’Intérieur, sous Brice Hortefeux puis Claude Guéant, pour 550 000 euros.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus