Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afghanistan/présidentielle: Abdullah demande la suspension du dépouillement

AFP

Le candidat à l'élection présidentielle Abdullah Abdullah, le 7 mars 2014Le candidat à l'élection présidentielle Abdullah Abdullah, le 7 mars 2014

Le candidat à l'élection présidentielle Abdullah Abdullah, le 7 mars 2014Le candidat à l'élection présidentielle Abdullah Abdullah, le 7 mars 2014

Le favori de la présidentielle afghane Abdullah Abdullah a demandé mercredi la suspension du dépouillement du second tour, salué comme un succès par la communauté internationale mais entaché selon lui de fraudes.

"Nous suspendons notre coopération avec la Commission (électorale indépendante, IEC) et nous avons demandé à nos observateurs de quitter ses bureaux", a-t-il déclaré. "Nous demandons l'arrêt immédiat du comptage des votes".

Le camp Abdullah accuse le chef du secrétariat de la commission, Zia-ul-Haq Amarkhail, d'avoir commis une irrégularité en transportant des bulletins de vote inutilisés lors du deuxième tour de l'élection samedi.

M. Abdullah, arrivé en tête du premier tour le 5 avril avec 45% des voix et qui fait donc figure de favori, a demandé que M. Amarkhail soit démis de ses fonctions.

Il a directement visé mercredi le président sortant, Hamid Karzaï, ainsi que son rival à la présidentielle, Ashraf Ghani (31,6% des voix au premier tour).

"Tout le monde sait que, malheureusement, le président de l'Afghanistan n'est pas impartial", estimant que des urnes avaient été volontairement bourrées la veille du second tour.

Le sujet est épineux car c'est du règlement de la question de la fraude que dépendra l'acceptation ou non par les partisans des deux candidats du verdict des urnes.

Abdullah Abdullah, qui s'était retiré lors de la dernière présidentielle en 2009 en raison de la fraude, laissant de facto la victoire à Hamid Karzaï, entend cette fois-ci mettre la pression sur les autorités électorales.

Cette attitude offensive ne rassure pas les observateurs internationaux tels que l'ONU qui craint que de telles accusations ne viennent compliquer la transition démocratique.

Des résultats préliminaires sont attendus le 2 juillet et la Commission électorale indépendante prévoit ensuite de proclamer le nom du nouveau président le 22 juillet, si le traitement des plaintes pour fraude ne vient pas retarder le calendrier.

Le deuxième tour a été salué comme un succès par la communauté internationale, malgré des violences perpétrées par les talibans qui ont fait plus de 50 morts.

Première publication : 18/06/2014