Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Economie

Google bannit une application de propagande de l’EIIL

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 18/06/2014

“L’aube des victoires” n’est plus disponible depuis mardi sur les smartphones Android. Google a décidé de bannir cette application pro-EIIL, qui servait à créer le buzz sur les réseaux sociaux autour de l’offensive du mouvement djihadiste en Irak.

Défaite pour “L’aube des victoires”. Cette application en arabe à la gloire de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) a été retirée, mardi 17 juin, du Google Play, la centrale de téléchargements d’application pour smartphone Android. Aucune raison officielle n’a été avancée par le géant de l’Internet, mais l’attention médiatique dont a bénéficié ces derniers jours ce vecteur de propagande du très actif groupe djihadiste au Moyen-Orient a, probablement, influencé la décision du groupe américain.

Cette disparition du Google Play est, en tout cas, une mauvaise nouvelle pour la stratégie digitale de l’EIIL. “L’aube des victoires”, disponible depuis avril 2014, lui permettait de relayer activement sur Twitter ses “faits d’arme” en Irak, où le groupe s’est lancé dans une offensive armée pour renverser le pouvoir. Cette application fournissait aux centaines de personnes qui l’ont téléchargée un fil d’informations sur l’activité de l’EIIL. Mais surtout, elle permettait de poster sur le fil Twitter des utilisateurs des messages à leur place.

Grâce à cette fonction, “L’aube des victoires” a pu publier, lors de la prise de Mossoul le 10 juin, plus de 40 000 tweets sur des centaines de comptes. Cette prise de contrôle ponctuelle, mais très efficace, du fil Twitter des utilisateurs de l’application a entraîné, depuis quelques jours, une avalanche d’articles dans la presse anglo-saxonne sur “comment l’EIIL s’est joué” de la plateforme de microblogging.

Les géants américains du Web réagissent

Depuis lors, les géants américains du Web ont réagi pour tenter de tarir ce robinet à propagande. Google ne s’est pas contenté de retirer “L’aube des victoires” de son “app store”. Le géant de l’Internet a aussi fait disparaître la chaîne pro-EIIL “À la conquête de Jérusalem” de YouTube. Elle était recommandée par le site djihadiste fajer.info qui, d’après le Memri (Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient), est la page d’accueil officielle de “L’aube des victoires”.

Twitter, de son côté, a aussi effectué un nettoyage de printemps en bannissant plusieurs comptes réputés proches de l’EIIL. L’un d’entre eux, @dawlanoor, était lié au site fajer.info et servait essentiellement à faire la promotion de “L’aube des victoires”. Il comptait plus de 25 000 abonnés lorsqu’il était encore actif, rapporte la chaîne américaine CNN.

Seule présence encore visible sur les médias sociaux de la galaxie fajer.info : un blog sur le très populaire site Tumblr. Yahoo, propriétaire de Tumblr, n’a pas encore suivi l’exemple de Google et Twitter. À ce jour, les responsables de cette page continuent de poster des vidéos et messages de propagande de l’EIIL.

 

Première publication : 18/06/2014

  • IRAK

    Irak : les djihadistes attaquent la plus grande raffinerie du pays

    En savoir plus

  • IRAK

    Vidéo : les peshmerga, ces combattants kurdes en première ligne contre l’EIIL

    En savoir plus

  • IRAK

    Avancée de l'EIIL : des officiers irakiens limogés pour faute professionnelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)