Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Espagne, le Tage est en danger

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'exploration du monde, c'est la nature humaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : 160 pompiers tentent de sauver le marché de Bamako

En savoir plus

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", selon l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

SPORT

La Toile rend hommage au talent du gardien mexicain "Memo" Ochoa

© Twitter | "Memo" Superman

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 18/06/2014

Guillermo Ochoa, le gardien de la sélection mexicaine, a multiplié les prouesses dans les buts, mardi soir, en repoussant toutes les tentatives des Brésiliens. De quoi devenir une star du Web.

Infranchissable ! Héroïque ! En état de grâce, le gardien de but mexicain Guillermo "Memo" Ochoa a écœuré à lui tout seul le Brésil, tenu en échec mardi soir à Fortaleza, par le Mexique (0-0), lors de la 2e journée du groupe A de la Coupe du monde 2014. Impérial, de la première à la dernière minute du match, le gardien d’Ajaccio, a multiplié les arrêts décisifs face à Neymar, Paulinho et Thiago Silva notamment.

Une performance saluée par le basketteur Kobe Bryant

"Incontestablement, c'était le meilleur match de ma vie, en raison de l'adversaire que nous avons rencontré, l'hôte du Mondial", a déclaré Guillermo Ochoa, élu sans surprise homme du match.

Et dire que le gardien âgé de 29 ans, en fin de contrat avec le club corse après trois saisons complètes, et donc libre de signer là où il le désire, n’était pas sûr d’être titulaire avant le début du Mondial.

"Quand j'ai dû choisir mon gardien, c'était une décision difficile […]. On a décidé avec le staff que Memo était un peu au-dessus des deux autres, qu'il était calme, mûr. On ne s'est pas trompé. Il a une super attitude, il profite de cette Coupe du monde après en avoir vécu deux sur le banc. Il a fait des arrêts de haut niveau, ce qui nous a donné confiance et sûreté", a confié Miguel Herrera, le sélectionneur du Mexique.

Sur la Toile, les internautes ont rendu hommage à sa performance de très haut niveau à leur manière, avec imagination et humour.

Memo version Superman

 

Infranchissable

 

Le mur Ochoa

Memo version Matrix

Ochoa version Panini

Première publication : 18/06/2014

COMMENTAIRE(S)