Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

Nomination de Toubon: il faut laisser les commissions décider

AFP

L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013

L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a estimé mercredi qu'il fallait "laisser les commissions" parlementaires se déterminer concernant l'éventuelle nomination de Jacques Toubon au poste de Défenseur des droits.

"Envisagée" par François Hollande, la nomination à ce poste de M. Toubon, fortement contestée à gauche, peut être bloquée par un vote négatif des 3/5es des suffrages exprimés des membres des Commissions des lois de l'Assemblée et du Sénat.

Interrogé par l'AFP, M. Toubon a indiqué, dans un bref message, qu'il n'était "pas question" pour lui de renoncer à cette nomination. "Le processus constitutionnel se poursuit", a-t-il également déclaré.

Il faut "laisser maintenant les commissions prendre en compte et en considération les propositions qui ont été faites et elles se détermineront", a de son côté déclaré M. Le Foll.

"Ce n'est pas aujourd'hui, en tant que porte-parole, que je pourrais porter un jugement sur la décision qui sera effectivement prise", a-t-il insisté.

Et de conclure sans plus de commentaires: "je n'ai pas à faire des hypothèses sur des +si+. Il y a une proposition qui a été faite par le président de la République et elle est en discussion".

Lundi le Premier ministre Manuel Valls avait, lui, mis en garde contre un risque de "sectarisme" à gauche à ce sujet. "Jacques Toubon a été un homme de droite, il l'est sans aucun doute", mais "il a également changé, je l'ai vu agir à la tête de la Cité de l'Immigration", avait ajouté le chef du gouvernement.

Première publication : 18/06/2014