Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • Kiev dénonce une invasion russe et en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

Nomination de Toubon: il faut laisser les commissions décider

AFP

L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013

L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013L'ancien ministre français de la Culture Jacques Toubon (g)aux côtés de Pierre Lescure à Paris, le 10 décembre 2013

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a estimé mercredi qu'il fallait "laisser les commissions" parlementaires se déterminer concernant l'éventuelle nomination de Jacques Toubon au poste de Défenseur des droits.

"Envisagée" par François Hollande, la nomination à ce poste de M. Toubon, fortement contestée à gauche, peut être bloquée par un vote négatif des 3/5es des suffrages exprimés des membres des Commissions des lois de l'Assemblée et du Sénat.

Interrogé par l'AFP, M. Toubon a indiqué, dans un bref message, qu'il n'était "pas question" pour lui de renoncer à cette nomination. "Le processus constitutionnel se poursuit", a-t-il également déclaré.

Il faut "laisser maintenant les commissions prendre en compte et en considération les propositions qui ont été faites et elles se détermineront", a de son côté déclaré M. Le Foll.

"Ce n'est pas aujourd'hui, en tant que porte-parole, que je pourrais porter un jugement sur la décision qui sera effectivement prise", a-t-il insisté.

Et de conclure sans plus de commentaires: "je n'ai pas à faire des hypothèses sur des +si+. Il y a une proposition qui a été faite par le président de la République et elle est en discussion".

Lundi le Premier ministre Manuel Valls avait, lui, mis en garde contre un risque de "sectarisme" à gauche à ce sujet. "Jacques Toubon a été un homme de droite, il l'est sans aucun doute", mais "il a également changé, je l'ai vu agir à la tête de la Cité de l'Immigration", avait ajouté le chef du gouvernement.

Première publication : 18/06/2014