Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Economie

Le nouveau smartphone 3D d’Amazon, arme d’achat massif

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 18/06/2014

Le Fire Phone, premier smarthone d’Amazon, a été présenté mercredi. Il se distingue de la concurrence grâce à l’intégration de la technologie 3D et doit permettre aux utilisateurs d’acheter plus facilement sur Amazon.

Pour une surprise, ce n’est pas une surprise. Comme prévu, Amazon a dévoilé, mercredi 18 juin, un smartphone fait maison, baptisé Fire Phone. Pour Jeff Bezos, PDG du groupe, le message est évident : Amazon c’est simple comme un coup de fil. Simple, peut-être mais différent des autres smartphones sur plusieurs points.

Sa principale originalité réside dans l’intégration de la 3D. Ce téléphone* permet, en effet, grâce à plusieurs capteurs sur le devant de l’appareil de donner l’impression de voir en relief ce qui s’affiche à l’écran. Un gadget ? “C’est évidement un élément marketing qui peut permettre à Amazon de se différencier”, a souligné Ronald Klingebiel, professeur adjoint de stratégie à l’université de management de Warwick et spécialiste du secteur des télécoms, joint par FRANCE 24 avant l’annonce du Fire Phone, quand l’utilisation de cette technologie n’en était encore qu’au stade de rumeur persistante.

On en sait dorénavant un peu plus sur l’intérêt supposé de cette 3D sur le Fire Phone qu’Amazon appelle “perspective dynamique”. Elle est censée adapter le contenu de l’écran à l’angle de vue pour un meilleur confort de lecture et permettre l’émergence d’une nouvelle gamme de jeux ou d’applications qui tireraient partie de cette technologie. Ainsi, elle pourrait parfaitement s’adapter à une application de cartographie en 3D, juge le site technologique américain The Verge.

Firefly : nouvelle porte d’entrée sur le paradis consumériste d’Amazon

Mais il n’y a pas que la 3D dans la vie d’Amazon. Il y a aussi les affaires. Et dans ce domaine, Jeff Bezos a présenté Firefly, une fonction qui permet, en appuyant sur un bouton spécifique, d’identifier, grâce à la camera, plus de 100 millions d’objets tels que des code-barres, des canettes de boisson, des DVD ou des jeux vidéo. Une fois reconnu par le téléphone, Firefly propose ensuite automatiquement un lien vers la page Amazon pour commander le produit en question. Le Fire Phone se transforme alors en arme d’achat massif. Un rêve pour un site d’e-commerce comme Amazon.

Le groupe de Seattle compte probablement beaucoup sur Firefly. “L’idée d’Amazon n’est pas tant de se faire de l’argent en vendant des smartphones, mais avant tout de proposer ses propres terminaux comme des appâts, pour inciter les consommateurs à utiliser davantage ses services”, soulignait Ronald Klingebiel. Firefly représente ainsi la porte d’entrée des utilisateurs du nouveau smartphone dans l’univers consumériste made in Amazon.

Certes, le groupe aurait pu simplement proposer cette fonction sur d’autres smarpthones déjà sur le marché, sans se lancer dans une compétition qui s’annonce féroce avec l’iPhone d’Apple et les smartphones Android de Google. “Il est possible de se contenter de diffuser ses services sur des plateformes déjà existantes, mais on voit avec les exemples de Google rachetant Nest [le créateur de thermostats connectés, NDLR] ou d'Apple, qu’il y a un mouvement vers davantage d’intégration verticale”, note Ronald Klingebiel. Pour lui les avantages sont simples : disposer de son propre smartphone permet d’avoir une relation plus directe avec les utilisateurs et facilite la collecte de données.

*Disponible aux États-Unis à partir du 25 juillet à 199 dollars avec 32 Go de stockage et un abonnement de deux ans, ou 299 dollars en version 64 Go.

Première publication : 18/06/2014

  • TÉLÉCOMS

    Pourquoi Amazon voudrait son propre smartphone 3D ?

    En savoir plus

  • INTERNET

    Amazon veut se lancer dans la "livraison anticipée"

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les drôles de drones livreurs d'Amazon ne sont pas pour demain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)