Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Ukraine : l'ONU accuse les séparatistes pro-russes de faire régner la terreur

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2014

Un rapport de l'ONU publié mercredi accuse les séparatistes pro-russes de régulièrement se livrer à des actes de tortures, sévices sexuels et enlèvements. L'organisation appelle les rebelles à poser les armes et à dialoguer.

Le bureau du Haut-commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies a pointé du doigt dans un rapport accablant, mercredi 18 juin, le climat de terreur que font régner les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine.

Dans son troisième rapport de la mission de surveillance des droits de l'Homme, l’ONU accuse notamment les rebelles de faire régulièrement disparaître de nombreux opposants, réels ou imaginaires, qu'ils soumettent à la torture.

Selon Gianni Magazzeni, chargé de superviser le travail de cette mission, la situation reste normale pour des millions d'habitants de l'est ukrainien, mais dans certains secteurs, des groupes pratiquent des "enlèvements, arrestations, mauvais traitements voire torture, sévices sexuels et intimidation".

Depuis l'offensive lancée le 13 avril par les autorités ukrainiennes pour essayer de reprendre le contrôle des zones occupées par les séparatistes, au moins 356 personnes ont été tuées, selon cette source.

"Le moment est venu de poser les armes"

Navi Pillay a exhorté les groupes armés opérant dans les régions de Donetsk et de Louhansk à "cesser de s'engager, eux, ainsi que les personnes vivant dans ces régions, dans cette impasse qui conduit tout simplement à la misère, la destruction, le déplacement et le dénuement économique."

"Le seul résultat auquel ils ont abouti est un climat d'insécurité et de peur qui a un effet profondément négatif sur des milliers de personnes". "Le moment est venu de poser les armes et de dialoguer. La paix, la réconciliation et des solutions durables sont certainement réalisables", ajoute la diplomate, dont le rapport de 58 pages couvre la période du 7 mai au 7 juin 2014.

L'anarchie qui règne dans ces secteurs menace des services de base tels que l'éducation ou la distribution d'eau, indique le rapport, ajoutant que "la nourriture pourrait devenir un problème".

Avec AFP et REUTERS

Première publication : 18/06/2014

  • UKRAINE

    Porochenko promet d'ordonner un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Journée de deuil en Ukraine après l'attaque contre un avion dans l'Est

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Les pro-russes abattent un avion à Lougansk, près de 50 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)