Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

EUROPE

Ukraine : l'ONU accuse les séparatistes pro-russes de faire régner la terreur

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2014

Un rapport de l'ONU publié mercredi accuse les séparatistes pro-russes de régulièrement se livrer à des actes de tortures, sévices sexuels et enlèvements. L'organisation appelle les rebelles à poser les armes et à dialoguer.

Le bureau du Haut-commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies a pointé du doigt dans un rapport accablant, mercredi 18 juin, le climat de terreur que font régner les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine.

Dans son troisième rapport de la mission de surveillance des droits de l'Homme, l’ONU accuse notamment les rebelles de faire régulièrement disparaître de nombreux opposants, réels ou imaginaires, qu'ils soumettent à la torture.

Selon Gianni Magazzeni, chargé de superviser le travail de cette mission, la situation reste normale pour des millions d'habitants de l'est ukrainien, mais dans certains secteurs, des groupes pratiquent des "enlèvements, arrestations, mauvais traitements voire torture, sévices sexuels et intimidation".

Depuis l'offensive lancée le 13 avril par les autorités ukrainiennes pour essayer de reprendre le contrôle des zones occupées par les séparatistes, au moins 356 personnes ont été tuées, selon cette source.

"Le moment est venu de poser les armes"

Navi Pillay a exhorté les groupes armés opérant dans les régions de Donetsk et de Louhansk à "cesser de s'engager, eux, ainsi que les personnes vivant dans ces régions, dans cette impasse qui conduit tout simplement à la misère, la destruction, le déplacement et le dénuement économique."

"Le seul résultat auquel ils ont abouti est un climat d'insécurité et de peur qui a un effet profondément négatif sur des milliers de personnes". "Le moment est venu de poser les armes et de dialoguer. La paix, la réconciliation et des solutions durables sont certainement réalisables", ajoute la diplomate, dont le rapport de 58 pages couvre la période du 7 mai au 7 juin 2014.

L'anarchie qui règne dans ces secteurs menace des services de base tels que l'éducation ou la distribution d'eau, indique le rapport, ajoutant que "la nourriture pourrait devenir un problème".

Avec AFP et REUTERS

Première publication : 18/06/2014

  • UKRAINE

    Porochenko promet d'ordonner un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Journée de deuil en Ukraine après l'attaque contre un avion dans l'Est

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Les pro-russes abattent un avion à Lougansk, près de 50 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)