Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

EUROPE

Poutine et Porochenko évoquent un cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine

© AFP

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2014

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Petro Porochenko ont discuté dans la nuit de mardi à mercredi de la possibilité d’un cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine, en prise depuis deux mois à une insurrection séparatiste.

Les contacts ont repris au plus haut niveau entre l’Ukraine et la Russie, dans la nuit de mardi à mercredi 18 juin, pour tenter de mettre fin aux sanglants combats dans l’est ukrainien. Après plus de deux mois d’insurrection séparatiste pro-russe et près de 300 morts, le Président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Petro Porochenko se sont parlé directement au téléphone pour évoquer la possibilité d’un cessez-le-feu dans les régions de Donetsk et Lougansk.

Les autorités russes précisent que Vladimir Poutine a également fait part de ses inquiétudes après la mort de deux journalistes de la télévision publique russe, mardi, dans des échanges de tirs d’artillerie près de la ville de Louhansk. Petro Porochenko a présenté ses condoléances, promis qu’une enquête serait ouverte, et que des mesures seraient prises pour protéger les journalistes. Selon Reporters sans frontières, cinq journalistes au total ont été tués depuis le début de l’année en Ukraine

Crise du gaz

Ces pourparlers de haut niveau interviennent quelques jours après la mort de 49 militaires ukrainiens dans le crash de leur avion-cargo à proximité de l’aéroport de Lougansk. Un des chefs de la rébellion séparatiste avait alors revendiqué l’attaque de l’avion de transport, affirmant que ses forces avaient utilisé un missile sol-air. Kiev a accusé Moscou à plusieurs reprises de soutenir en sous-main la rébellion séparatiste en leur livrant notamment des chars et des lance-roquettes, ce que le Kremlin a toujours dénié.

La crise entre les eux pays a rebondi sur le terrain énergétique lorsque le géant russe Gazprom a annoncé, lundi, l’arrêt des livraisons de gaz vers l’Ukraine en raison d’un contentieux sur le prix facturé. Quelques heures après l’annonce de la décision de Gazprom, une explosion décrite par Kiev comme un acte terroriste endommageait un des principaux oléoducs ukrainien permettant d’acheminer le gaz russe vers les pays de l’Union européenne.

Avec Reuters

Première publication : 18/06/2014

  • UKRAINE

    Un gazoduc international touché par une explosion en Ukraine

    En savoir plus

  • ÉNERGIES

    La Russie coupe le gaz à l’Ukraine, l’Europe craint la pénurie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Les pro-russes abattent un avion à Lougansk, près de 50 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)