Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent possession du barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

Economie

Alstom se prononce en faveur de l'offre de General Electric

© AFP

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/06/2014

Le Conseil d'administration d'Alstom s'est officiellement prononcé samedi à l'unanimité pour le projet d'alliance avec General Electric sur ses activités énergie. Une annonce qui met presque fin à un dossier qui rebondit depuis des mois.

Le conseil d'administration d’Alstom a officiellement tranché. L’industriel français a annoncé samedi 21 juin qu’il s'était prononcé à l'unanimité en faveur d'une vente à General Electric d'une partie de sa branche énergie, le groupe confirmant ainsi son choix initial et celui de l'État français.

L'opération se fera à travers un rachat d'actifs pour un montant de 12,35 milliards d'euros puis des créations de co-entreprises, mais aussi à travers une vente à Alstom des activités de signalisation ferroviaire de GE, a confirmé le groupe dans un communiqué.

>> À lire sur FRANCE 24 : Alstom : et si l'État avait réussi son coup?

"L'investissement par Alstom dans ces alliances dans le domaine de l'énergie est estimé à environ 2,5 milliards d'euros en supposant ces co-entreprises sans dette. Ces alliances prévoient des accords d'actionnaires comportant des droits de gouvernance usuels et de liquidité", a-t-il précisé.

Le gouvernement a ouvert vendredi la voie à un accord avec GE, en imposant toutefois de strictes conditions, écartant ainsi une offre rivale du tandem formé par l'allemand Siemens et le japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI).

Un accord "en bonne voie" entre Bouygues et l’État

Plus tôt dans la journée, une source proche du dossier a indiqué qu’un accord entre l'État français et Bouygues était en "bonne voie" concernant le rachat de 20 % des actions d'Alstom.

François Hollande avait dit attendre des "avancées" d'ici samedi soir sur les négociations engagées avec Bouygues, sans quoi l'alliance Alstom-General Electric serait menacée.

Vendredi 20 juin, le ministre français de l’économie Arnaud Montebourg avait annoncé que l'État avait fait le choix de devenir actionnaire principal d'Alstom.

Le rachat d'une partie de la branche énergie d'Alstom par General Electric est entré dans une phase critique, l'État négociant avec Bouygues sur le prix de cession de 20 % du capital d'Alstom, posé comme une condition préalable à cette opération.

Bercy a insisté vendredi pour que l'opération se fasse au prix du marché. L'action Alstom valait 28 euros vendredi à la clôture du marché, soit presque 20 % en deçà de la valorisation inscrite par Bouygues dans ses comptes.

Avec AFP

Première publication : 21/06/2014

  • FRANCE

    L'État devient premier actionnaire d'Alstom

    En savoir plus

  • FRANCE

    Alstom : et si l’État avait réussi son coup ?

    En savoir plus

  • ÉCONOMIE

    Alstom : GE dévoile une nouvelle offre pour concurrencer Siemens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)