Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Boycott de la Fifa : "Toutes les options sont sur la table", prévient Platini

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sepp Blatter : "Envers et contre tous"

En savoir plus

POLITIQUE

La République et la gauche : deux visions en confrontation (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fifagate : l'Afrique du Sud rejette les accusations autour du Mondial-2010

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Malaise chez les sponsors de la FIFA

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

FIFA: Sepp Blatter se pose en victime

En savoir plus

POLITIQUE

La République et la gauche : deux visions en confrontation (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Darfour, le conflit oublié

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Au Mexique, la guerre de la drogue continue de tuer

En savoir plus

SPORT

L'Argentine se qualifie pour les 8e de finale en battant l'Iran (1-0)

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/06/2014

Au terme d'un match poussif, l'Argentine est parvenue samedi à battre l'Iran en inscrivant un but décisif dans le temps additionnel (1-0). Cette victoire à l'arrachée permet à l'Albiceleste de décrocher une place pour les huitièmes de finale.

L'Argentine peut souffler. En marquant dans le temps additionnel au terme d'un match insipide face à l'Iran (1-0), Lionel Messi envoie son équipe en huitièmes de finale du Mondial-2014.

Les Argentins disputeront leur dernier match du groupe F le 25 juin face au Nigéria, qui a éliminé samedi soir la Bosnie-Herzégovine (1-0).

À priori, la victoire face à l'Iran et la qualification, en compagnie des Pays-Bas, du Chili, de la Colombie et du Costa Rica, devait couler de source pour l'Albiceleste.

Mais les Iraniens, qui n'ont jamais franchi le premier tour en trois participations au Mondial, ont exposé au grand jour les lacunes de l'équipe argentine. Candidate déclarée au titre, poussée par des milliers de supporteurs fanatiques, cette équipe sans âme est incapable du moindre enchaînement offensif, et ses stars, notamment Lionel Messi, n'ont que peu d'influence sur le jeu.

Face à la pression de Messi, quatre fois Ballon d'or, le sélectionneur Alejandro Sabella avait pourtant cédé, en alignant ses "Quatre fantastiques" en attaque: Gonzalo Higuain, remplaçant contre les Bosniens, Lionel Messi, Angel Di Maria et Sergio Agüero. Mais l'addition de talents individuels ne fait pas une équipe. Sans mouvement et sans inspiration, difficile d'être efficace.

Voilà comment l'Argentine a buté pendant 90 minutes sur la défense iranienne... Jusqu'au temps additionnel, où Lionel Messi a justifié son statut de meilleur joueur du monde et hissé son équipe en 8e de finale. Sans panache.

Avec AFP

 

Première publication : 21/06/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Les Bleus "ont un état d’esprit de tueur"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Les Américains douchent les rêves de gloire du Ghana (2-1)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    L'Allemagne corrige le Portugal (4-0)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)