Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • En images : affrontements en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Israël accepte de prolonger la trêve à Gaza

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : la seconde boîte noire a été retrouvée

    En savoir plus

  • Nigeria : état d’alerte après le premier cas mortel d’Ebola

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

Bertrand (UMP): "la politique de Sarkozy n'a pas été à la hauteur"

AFP

Le député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à ParisLe député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à Paris

Le député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à ParisLe député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à Paris

Le député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand estime que la politique menée par Nicolas Sarkozy à l'Elysée "n?a pas été à la hauteur de l?exigence de vérité et de résultat", dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche.

Interrogé sur la volonté de Nicolas Sarkozy de "tout changer", Xavier Bertrand répond : "Lui ne changera donc jamais?! Tout changer, la rupture, c?était déjà la promesse de 2007. Et c?est parce que cette promesse n?a pas été tenue que nous avons perdu en 2012".

"Au gouvernement, j?ai eu à conduire de nombreuses réformes (assurance maladie, service minimum,?) et j?ai été un ministre loyal. Mais force est de reconnaître que la politique qui a été conduite n?a pas été à la hauteur de l?exigence de vérité et de résultat. Aujourd?hui, je suis un homme libre. Libre de ma parole, libre dans ma façon d?agir et libre de proposer un autre projet pour la France", poursuit M. Bertrand.

Réaffirmant sa volonté de se présenter à la primaire prévue en 2016 pour désigner le candidat de l'UMP à la présidentielle, il renouvelle sa préférence pour François Baroin pour la présidence de l'UMP. "Si Nicolas Sarkozy décide de revenir sur son engagement d?arrêter la politique, c?est son droit. Mais c?est à l?occasion de la primaire que cela peut se faire", lance-t-il.

Selon lui, "l?affaire Bygmalion jette un doute terrible sur la campagne présidentielle de 2012 et sur l?UMP. Dans l?intérêt du mouvement, par respect pour nos électeurs, tous ceux qui sont concernés et qui auront à répondre aux enquêteurs doivent se tenir à l?écart. Je ne suis pas le seul à le penser. Je suis marqué par le nombre d?adhérents qui demandent la même chose. La vie de notre parti déjà très déstabilisée, ne peut pas être polluée par le tourbillon judiciaire à venir."

"À présent, pour réinstaurer la confiance, il faut redonner la parole à la base de l?UMP, c?est-à-dire aux militants. Je suis convaincu qu?ils doivent davantage être associés à la vie du mouvement, aux investitures, par exemple. Cela veut dire que pour les régionales de l?an prochain, les têtes de liste ne devront pas être choisies par Paris mais par les militants. Grâce à l?organisation de primaires partout et pour tous", poursuit-il.

L'ancien ministre assure qu'il ne se "trompe pas d?adversaire". "Mon opposition est vis-à-vis de François Hollande, pas vis-à-vis de l?ancien président. En revanche, personne ne m?empêchera de tirer les indispensables leçons de l?échec de 2012", conclut-il.

Première publication : 22/06/2014