Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Bertrand (UMP): "la politique de Sarkozy n'a pas été à la hauteur"

AFP

Le député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à ParisLe député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à Paris

Le député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à ParisLe député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand le 21 novembre 2013 à Paris

Le député UMP et ancien ministre Xavier Bertrand estime que la politique menée par Nicolas Sarkozy à l'Elysée "n?a pas été à la hauteur de l?exigence de vérité et de résultat", dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche.

Interrogé sur la volonté de Nicolas Sarkozy de "tout changer", Xavier Bertrand répond : "Lui ne changera donc jamais?! Tout changer, la rupture, c?était déjà la promesse de 2007. Et c?est parce que cette promesse n?a pas été tenue que nous avons perdu en 2012".

"Au gouvernement, j?ai eu à conduire de nombreuses réformes (assurance maladie, service minimum,?) et j?ai été un ministre loyal. Mais force est de reconnaître que la politique qui a été conduite n?a pas été à la hauteur de l?exigence de vérité et de résultat. Aujourd?hui, je suis un homme libre. Libre de ma parole, libre dans ma façon d?agir et libre de proposer un autre projet pour la France", poursuit M. Bertrand.

Réaffirmant sa volonté de se présenter à la primaire prévue en 2016 pour désigner le candidat de l'UMP à la présidentielle, il renouvelle sa préférence pour François Baroin pour la présidence de l'UMP. "Si Nicolas Sarkozy décide de revenir sur son engagement d?arrêter la politique, c?est son droit. Mais c?est à l?occasion de la primaire que cela peut se faire", lance-t-il.

Selon lui, "l?affaire Bygmalion jette un doute terrible sur la campagne présidentielle de 2012 et sur l?UMP. Dans l?intérêt du mouvement, par respect pour nos électeurs, tous ceux qui sont concernés et qui auront à répondre aux enquêteurs doivent se tenir à l?écart. Je ne suis pas le seul à le penser. Je suis marqué par le nombre d?adhérents qui demandent la même chose. La vie de notre parti déjà très déstabilisée, ne peut pas être polluée par le tourbillon judiciaire à venir."

"À présent, pour réinstaurer la confiance, il faut redonner la parole à la base de l?UMP, c?est-à-dire aux militants. Je suis convaincu qu?ils doivent davantage être associés à la vie du mouvement, aux investitures, par exemple. Cela veut dire que pour les régionales de l?an prochain, les têtes de liste ne devront pas être choisies par Paris mais par les militants. Grâce à l?organisation de primaires partout et pour tous", poursuit-il.

L'ancien ministre assure qu'il ne se "trompe pas d?adversaire". "Mon opposition est vis-à-vis de François Hollande, pas vis-à-vis de l?ancien président. En revanche, personne ne m?empêchera de tirer les indispensables leçons de l?échec de 2012", conclut-il.

Première publication : 22/06/2014