Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ou le bras de fer de la communication politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marcus Miller sur la scène du festival de jazz de St Louis

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine le Pen et Emmanuel Macron face aux salariés de Whirlpool

En savoir plus

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

SPORT

Uruguay-Italie, malheur au vaincu

© AFP

Texte par Cassandre TOUSSAINT

Dernière modification : 27/06/2014

Avec l'Angleterre éliminée et le Costa Rica qualifié, il ne reste qu’une place dans le groupe D, que se disputent ce mardi l'Italie et l'Uruguay. Si les Azzurri ont la faveur du goal average, les Uruguayens, eux, sont en pleine confiance.

Dans ce groupe de la mort, composé notamment de trois anciens vainqueurs de Coupe du monde, la seule équipe à s’être déjà qualifiée est l’outsider, le surprenant Costa Rica. Il affrontera l’Angleterre, déjà éliminée, dans un match pour l’honneur. Tout se jouera donc entre l’Italie et l’Uruguay, dans la chaleur tropicale de Natal, pour décrocher le deuxième billet qualificatif du groupe D pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Et l’un des favoris restera sur le carreau, l’Uruguay, 4e en 2010, ou l’Italie, vainqueur en 2006 mais sortie précipitamment dès la phase de groupe en 2010.

Les deux sélections comptent trois points chacune, mais l'Italie pourrait se contenter d'un nul grâce à une meilleure différence de buts par rapport à la Celeste (0 contre -1). Battue par le Costa Rica (0-1) lors du dernier match, la Squadra Azzurra doit reprendre confiance, tandis que l’Uruguay reste sur un succès convaincant face à l’Angleterre (2-1) grâce au redoutable Luis Suarez, auteur d’un doublé dès son retour de convalescence un peu prématuré après une opération du genou.

"On a des joueurs qui donnent tout"

Le "Pistolero", encore en chaise roulante il y a quelques semaines, a libéré une équipe tout en "garra", cette énergie souvent rude dont s'enorgueillit l'Uruguay. "Peut-être que notre football n'est pas très attractif mais on a des joueurs qui donnent tout, nos joueurs aiment leur pays et pour nous c'est très important", a souligné le sélectionneur Oscar Tabarez.

Son homologue italien, Cesare Prandelli, répète, lui, qu'il ne faut pas paniquer, mais son système basé sur la possession a tourné à vide contre le Costa Rica. L'Italie pourrait du coup retrouver des airs de "catenaccio" pour ce match, avec une défense à cinq. Et la moiteur de Natal va peut-être jouer des tours aux Azzurris, qui ont disposé d'un jour de moins de récupération, et notamment à Andrea Pirlo (35 ans), qui n'a tenu qu'une mi-temps lors du dernier match.

Avec AFP

>>> Suivez Italie-Uruguay en direct sur le Liveblog de FRANCE 24 à 18 heures (françaises, 16 heures GMT)

Première publication : 24/06/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Surprises, joies, déceptions : ce qu'il faut retenir du premier tour

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Victoire de l'Algérie : "On va rester au Brésil jusqu’à la fin"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Victoire historique de l’Algérie face à la Corée du Sud (4-2)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)