Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Xi Jinping ouvre le Forum de Davos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump défie l'Europe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Adama Barrow attend son investiture au Sénégal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweeter or not ? Telle est la question !

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

Afrique

Explosion à la bombe dans une université au Nigeria

© AFP / AMINU ABUBAKAR / Des policiers devant la scène d'attentat à Kano

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2014

L'université de Kano, une ville située dans le nord du Nigeria, a été la cible lundi d'un attentat meurtrier en plein période d'inscription pour les étudiants. L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les soupçons se portent sur la secte Boko Haram.

Un nouvel attentat au Nigeria a fait au moins 8 morts et 12 blessés dans une université de Kano, la plus grande ville du Nord du pays. L'attaque à la bombe n'a pas encore été revendiquée les soupçons se portent sur le groupe Boko Haram.

L'explosion de la bombe a eu lieu en début d'après-midi au moment où de nombreux étudiants se rendaient à l'Institut supérieur de santé afin de s'inscrire pour la rentrée prochaine. D’après un professeur qui se trouvait sur place, l'explosion a semblé provenir du parking, situé à côté du bureau du directeur de l'université. L'armée a été déployée autour de l'école et un suspect a été arrêté.

La secte islamiste Boko Haram, dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un péché" en langue haoussa, n’a pas revendiqué l’attentat. Mais le groupe armé s’en prend fréquemment à des établissements scolaires. Il est notamment responsable de l'enlèvement de plus de 200 lycéennes en avril dernier dans la ville de Chibok.

Une reprise de la violence à Kano

Il y a encore quelques mois, Boko Haram frappait presque quotidiennement la ville de Kano, carrefour commercial du Nord du Nigeria, mais la police a réussi à faire diminuer la violence terroriste dans cette ville. Malgré tout, en mai dernier, dans le quartier chrétien de Kano, un attentat-suicide avait tué 4 personnes, dont un enfant. Le lendemain, les forces de sécurité avaient expliqué avoir déjoué une autre attaque en interceptant un véhicule contenant une bombe artisanale.

L'insurrection islamiste de la secte Boko Haram au Nigeria est surtout concentrée dans le Nord-Est mais des attentats meurtriers ont aussi lieu dans la capitale, à Abuja, et dans le centre du pays, à Jos.

Avec AFP

Première publication : 24/06/2014

  • NIGERIA

    Nigeria : une explosion vise des téléspectateurs du match Brésil-Mexique

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Vidéo : au Nigeria, l’éducation des jeunes filles envers et contre tout

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Au moins 20 femmes enlevées dans le nord-est du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)