Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Volkswagen : sortie de route pour le patriarche Ferdinand Piëch

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Népal : "le toit du monde s'est écroulé"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France peut-elle faire pression pour éviter l'exécution de Serge Atlaoui ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée : l'absence de stratégie en Europe mise en cause

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide des Arméniens : déni et mémoire se côtoient cent ans après

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

Afrique

Explosion à la bombe dans une université au Nigeria

© AFP / AMINU ABUBAKAR / Des policiers devant la scène d'attentat à Kano

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2014

L'université de Kano, une ville située dans le nord du Nigeria, a été la cible lundi d'un attentat meurtrier en plein période d'inscription pour les étudiants. L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les soupçons se portent sur la secte Boko Haram.

Un nouvel attentat au Nigeria a fait au moins 8 morts et 12 blessés dans une université de Kano, la plus grande ville du Nord du pays. L'attaque à la bombe n'a pas encore été revendiquée les soupçons se portent sur le groupe Boko Haram.

L'explosion de la bombe a eu lieu en début d'après-midi au moment où de nombreux étudiants se rendaient à l'Institut supérieur de santé afin de s'inscrire pour la rentrée prochaine. D’après un professeur qui se trouvait sur place, l'explosion a semblé provenir du parking, situé à côté du bureau du directeur de l'université. L'armée a été déployée autour de l'école et un suspect a été arrêté.

La secte islamiste Boko Haram, dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un péché" en langue haoussa, n’a pas revendiqué l’attentat. Mais le groupe armé s’en prend fréquemment à des établissements scolaires. Il est notamment responsable de l'enlèvement de plus de 200 lycéennes en avril dernier dans la ville de Chibok.

Une reprise de la violence à Kano

Il y a encore quelques mois, Boko Haram frappait presque quotidiennement la ville de Kano, carrefour commercial du Nord du Nigeria, mais la police a réussi à faire diminuer la violence terroriste dans cette ville. Malgré tout, en mai dernier, dans le quartier chrétien de Kano, un attentat-suicide avait tué 4 personnes, dont un enfant. Le lendemain, les forces de sécurité avaient expliqué avoir déjoué une autre attaque en interceptant un véhicule contenant une bombe artisanale.

L'insurrection islamiste de la secte Boko Haram au Nigeria est surtout concentrée dans le Nord-Est mais des attentats meurtriers ont aussi lieu dans la capitale, à Abuja, et dans le centre du pays, à Jos.

Avec AFP

Première publication : 24/06/2014

  • NIGERIA

    Nigeria : une explosion vise des téléspectateurs du match Brésil-Mexique

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Vidéo : au Nigeria, l’éducation des jeunes filles envers et contre tout

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Au moins 20 femmes enlevées dans le nord-est du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)