Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

Google veut repeindre la vie en Android

© Romain Stievenard

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 26/06/2014

Le géant de l’Internet a dégainé, mercredi, une série de nouveautés visant à rendre ses services accessibles sur autant de supports que possible. Dans la voiture, à son poignet ou sur sa télévision, Google a pensé à tout… ou presque.

L’extension du champ du Google semble infinie. Le géant de l’Internet a tenu, mercredi 25 juin, sa traditionnelle conférence annuelle I/O destinée à présenter ses dernières nouveautés et expliquer sa stratégie. Pendant trois heures, à San Francisco, les responsables du groupe ont décliné leur credo du moment à toutes les sauces : mettre du Google un peu partout.

Cette stratégie, censée permettre au roi des moteurs de recherche de rentrer les deux pieds en avant dans l’ère de l’internet des objets, passe avant tout par Android, son système d’exploitation pour terminaux mobiles. Android TV, Android sur les montres connectées ou encore Android dans sa voiture : Google ne semble plus avoir que ce mot à la bouche. À tel point que certains dadas d’hier, l’offensive sociale avec Google + ou même les lunettes connectées Google Glass, n’ont même pas été évoqués lors de cette présentation.

C’est l’heure pour les montres connectées

Pour l’utilisateur, la principale annonce de cet I/O est le lancement de deux nouvelles montres connectées, de Samsung et LG, disponibles dès à présent. Rien de révolutionnaire dans cette initiative : depuis les Pebble (lancées en janvier 2013) tout le monde ou presque dans la galaxie Tech veut sa “smartwatch”. Google a pris son temps pour s’aventurer sur ce marché, mais a calculé son coup pour griller la politesse à Apple. La marque à la pomme devrait, en effet, dévoiler sa propre iWatch avant la fin de l’année.

Si Google est, cette fois-ci, en avance sur son principal adversaire, il arrive après lui sur le marché des voitures connectées. Le géant de l’Internet a répondu, mercredi 25 juin, à CarPlay d’Apple avec Android Auto. Le but des deux services concurrents est le même : rendre l’utilisation de son smartphone au volant moins dangereuse. Il suffit de brancher son téléphone dans une voiture compatible pour accéder à différents services, comme la navigation, la musique ou la radio, depuis le tableau de bord de l’automobile. Google a convaincu 40 partenaires du secteur de travailler sur ce projet. Les premières voitures compatibles devraient arriver sur le marché américain avant la fin de l’année.

Et la maison dans tout ça ?

Les montres et l’automobile sont deux domaines relativement nouveaux pour Google. Il en va tout autrement pour la télévision, que le géant d'Internet cherche à conquérir depuis plusieurs années. Cette fois-ci, il se lance à l’assaut du salon avec Android TV. Il s’agit, en fait, de faire oublier l’échec cuisant de Google TV en changeant un mot et en introduisant de nouvelles fonctionnalités. L’interface de navigation à l'écran a, tout d'abord, été repensé. Google introduit, aussi, la recherche vocale pour les films ou la musique. Enfin, il met l’accent sur les jeux déjà disponibles sur les smartphones qui pourront, dorénavant, être joués sur la télévision. Est-ce que ce sera suffisant pour faire mieux que la Google TV ? Il faudra attendre 2015 et la mise en vente des premiers téléviseurs compatibles pour s’en rendre compte.

Google semble donc avoir balayé tout le spectre des principaux supports de connexion dans le nouveau monde de l’Internet des objets. Tous sauf un : la domotique. C’est d’autant plus étonnant qu’il a acquis, en janvier 2014, Nest, le constructeur de thermostats connectés, pour 3,2 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros). Mais la maison du futur ne semblait pas à l’ordre du jour cette fois-ci. Pour l’instant, il laisse le champ libre à Apple et son Home Kit, qui vise à transformer l’iPhone en télécommande universelle pour tous les objets connectés (porte, frigidaire, lumière...) d’un logement. Peut-être que Google s’est dit qu’à trop vouloir mettre Android partout en même temps, il risquait de donner l’image d’un groupe trop avide de s’introduire dans tous les recoins de la vie.

Première publication : 26/06/2014

  • INTERNET

    Le thermostat, nouvelle arme de Google pour entrer dans la maison du futur

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Google aime les robots… même militaires

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    FRANCE 24 a testé les Google Glass, une expérience originale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)