Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

SPORT

Pays-Bas - Mexique : "Gare à l'euphorie" pour les Oranje

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 29/06/2014

Meilleure attaque de la phase de poules, l'équipe des Pays-Bas a de grandes ambitions pour le Mondial. Face au Mexique en huitièmes de finale, les Néerlandais ont un adversaire à leur portée, même si le gardien Ochoa risque de faire de la résistance.

Les Néerlandais ont débuté la Coupe du monde de la plus belle des manières en balayant l’Espagne (5-1), l’Australie (3-2) et le Chili (2-0). Avec 10 buts au compteur, les Pays-Bas ont été l’équipe la plus étincelante en attaque durant la phase de poules. Le trio Van Persie-Robben-Sneijder a particulièrement impressionné. Très confiants après ces exploits, ils abordent les huitièmes de finale contre le Mexique en position de favori. Face à cet adversaire abordable, ils espèrent poursuivre facilement leur parcours dans ce Mondial et, pourquoi pas, rêver d’une deuxième finale après celle de 2010 en Afrique du Sud.

Les joueurs néerlandais essayent toutefois de garder la tête froide et de ne pas trop s’emballer. "Avant d’arriver au Brésil, beaucoup d’observateurs aux Pays-Bas étaient pessimiste et pensaient que nous ne survivrions pas à la phase de poules. Les mêmes pensent aujourd’hui que nous pouvons décrocher le titre. C’est le grand écart. Mais gare à l’euphorie, rien ne sera simple. Le Mexique a autant envie que nous d’atteindre la finale", prévient ainsi le milieu de terrain Georginio Wijnaldum.

Une ambiance tropicale

Le sélectionneur néerlandais craint aussi la météo. Des conditions tropicales sont prévues à Fortaleza lors de cette rencontre. "Nous espérons que nous aurons des pauses pour boire. Si ce n’est pas le cas, nous placerons des petites bouteilles d’eau autour du terrain pour que nos joueurs puissent prendre quelques gorgées. C’est extrêmement important, a expliqué Louis Van Gaal. La déshydratation est une chose que nous avons prise en compte dans nos entraînements. Certains joueurs peuvent perdre jusqu’à quatre litres, soit 4 kg, vous vous rendez compte ?"

De son côté, le Mexique, qui n’a pas réussi à franchir les huitièmes de finale depuis 1994, espère pouvoir tirer profit de cette situation. "La chaleur pèse sur les deux équipes, mais il est possible que nous soyons plus habitués, parce que nous avons ce type de climat au Mexique, avec des stades qui présentent des conditions similaires", a estimé l’entraîneur Miguel Herrera. Le sélectionneur mexicain pourra aussi compter sur la star de son équipe, le gardien Ochoa. L’ancien portier d’Ajaccio a écœuré le Brésil (0-0) durant la phase de poules. Pour Miguel Herrera, ses joueurs ont les moyens de créer la surprise : "Nous avons confiance dans le fait que demain [dimanche, NDLR], ce sera un match difficile mais que nous allons le gagner. L’atmosphère au sein du groupe est idéale".

Le match Pays-Bas – Mexique est à suivre à partir de 18h (heure de Paris) sur le site France24.com.

Avec AFP

Première publication : 29/06/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    La Colombie de James Rodriguez rejoint le Brésil en quarts de finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Le Brésil qualifié pour les quarts de finale après les tirs au but (1-1, 3 tab 2)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Infographie : le festival offensif du Mondial brésilien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)