Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

Kiev et Moscou vont travailler à un cessez-le-feu bilatéral en Ukraine

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/06/2014

Vladimir Poutine et Petro Porochenko ont convenu de travailler ensemble à un "cessez-le-feu bilatéral", à l'issue d'une conversation à quatre avec François Hollande et Angela Merkel.

Kiev et Moscou vont oeuvrer ensemble à une prolongation du cessez-le-feu. C'est ce dont ont convenu, lundi 30 juin, le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Petro Porochenko, à l'issue d'une conversation téléphoniques avec les chefs d'États français et allemands.

Le président russe a souligné "l'importance d'une prolongation du cessez-le-feu" tandis que l'ensemble des "leaders se sont prononcés pour l'organisation urgente d'un troisième round de consultations entre les représentants de Kiev" et les insurgés, indique le communiqué.

Selon la présidence française, "à l'issue d'une longue conversation" entre les quatre leaders, Vladimir Poutine et Petro Porochenko "sont convenus de travailler" sur cinq points dont en premier chef "l'adoption d'un accord sur un cessez-le-feu bilatéral entre les autorités ukrainiennes et les séparatistes".

Un cessez-le-feu violé à plusieurs reprises

Le cessez-le-feu, décrété par Kiev il y a dix jours et accepté ensuite par les rebelles, a été violé à plusieurs reprises au cours de combats sporadiques. Il a été prolongé vendredi 27 juin de 72 heures, alors que d'intenses négociations s'engageaient entre Kiev, Moscou - accusé de soutenir les séparatistes - Berlin et Paris.

La décision de la prolongation ou non du cessez-le-feu sera prise avant l'heure de son expiration, soit avant 19h GMT lundi 30 juin, avait annoncé auparavant le porte-parole du Conseil national de sécurité ukrainien, Andreï Lysenko.

Selon Paris, les présidents russe et ukrainien sont également convenus de travailler à l'"établissement rapide, avec l'OSCE, d'un mécanisme effectif de contrôle de la frontière" et la "poursuite des libérations d'otages et de prisonniers des deux côtés, sur la base des listes de noms établies".

Moscou, Paris et Berlin cherchent à prolonger la trêve, alors qu'en Ukraine l'opinion publique semble favorable à la reprise des opérations militaires contre les séparatistes, estimant que la suspension des combats permet à ces derniers de recevoir de nouveaux renforts de Russie.

Avec AFP

Première publication : 30/06/2014

  • UKRAINE

    Les observateurs de l'OSCE "interpellés" par des séparatistes prorusses

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Observateurs de l’OSCE libérés : "Les premières heures ont été les pires"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Les observateurs de l’OSCE libérés, l'Ukraine s'enfonce dans la violence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)