Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 01/07/2014

"Israël: la retenue n'est pas la faiblesse"

© France 24

Presse internationale, Mardi 1er juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, la découverte des corps des trois jeunes Israéliens enlevés en Cisjordanie, et la création d’un califat entre la Syrie et l’Irak.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale avec la découverte, hier, des corps des trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin dernier dans un champ près de Hébron, en Cisjordanie.
 
Les dirigeants israéliens ont aussitôt accusé le Hamas, le mouvement islamiste palestinien. «Le Hamas paiera», déclarait hier soir Benyamin Nétanyahou, en ajoutant que les adolescents avaient «été kidnappé puis tués de sang-froid par des bêtes sauvages». Dès hier soir, également, l'armée israélienne démolissait à l'explosif les maisons de Hébron des deux principaux suspects de cet enlèvement, deux hommes dont le Shin Beth assure qu’ils sont affiliés au Hamas, qui promet de son côté que toute offensive israélienne «ouvrira les portes de l’enfer». Haaretz regrette que l’Etat hébreu s’accroche à l’idée que «la retenue sera forcément interprétée comme un signe de faiblesse». Le journal de gauche s’alarme notamment des déclarations du ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui appelle à la réoccupation de Gaza. «Attention aux raccourcis qui n’ont pas d’autre fin que d’apaiser ceux qui cherchent la vengeance»: «les opérations Plomb durci et Pilier de défense ont donné la preuve de l’efficacité limitée des interventions militaires - que Netanyahou garde cette leçon à l’esprit».
 
Cet appel à la retenue ne fait pas l’unanimité de la presse israélienne. Le conservateur Yediot Ahranot demande au gouvernement israélien d’ «écraser» le Hamas, mais de le faire «avec sagesse». Comment ? En frappant durement le Hamas en Cisjordanie, mais en lui laissant le champ libre à Gaza. Pourquoi ? Pour éviter que de nouvelles tensions entre Palestiniens et Israéliens ne s’étendent non seulement en Cisjordanie, mais aussi en Jordanie et en Egypte, et peut-être encore ailleurs. «Les révolutions dans le monde arabe ont rendu la situation explosive, explique le journal, et il faut éviter que d’éventuelles conséquences tragiques de cet enlèvement n’aient des répercussions directes dans toute la région». The Yediot Aharonot propose par exemple de renvoyer en prison les 56 prisonniers palestiniens libérés lors de l’accord pour la libération de Gilad Shalit.
 
Le contexte régional est explosif - rendu plus explosif encore par l’offensive de l’EIIL en Irak. L’instauration d’un «califat islamique» sur les zones conquises est perçue par The Independent comme le début d’une nouvelle ère au Proche-Orient. Pour le journal britannique, elle signifie non seulement l’effondrement des frontières héritées de la colonisation entre la Syrie et l’Irak, mais également une aggravation sévère du conflit entre chiites et sunnites. «Le califat va galvaniser les radicaux, et faire gagner à sa cause des milliers de jeunes sunnites à travers le monde, qui vivent sous des régimes d’oppression laïque, et qui voient dans l’avènement du califat la possibilité d’un futur meilleur», prédit The Independent.
 
Un pronostic très sombre qu’on retrouve du côté du quotidien panarabe basé à Londres Asharq Al Awsat. Plus sombre encore pourrait-on dire, puisque le journal évoque les histoires de jeunes gens qui vivent non pas sous l’oppression, mais en démocratie, au Royaume-Uni, et que les appels au djihad de Baghdadi séduisent également. «Si nous ne regardons pas davantage la jeunesse de nos propres pays, si nous ne prenons pas davantage en compte son sentiment de désespoir politique et social, alors il faut craindre une vague de départs pour le djihad plus grande encore à l’avenir». Le journal rappelle que le nombre de djihadistes occidentaux combattant au sein de l’EIIL est actuellement estimé à plus de 3000.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus