Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

SPORT

En images : les 10 joueurs partis trop tôt du Brésil

© AFP | André Ayew, Guillermo Ochoa, Raheem Sterling, Ahmed Musa, Alexis Sanchez

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/07/2014

Ni stars ni parfaits inconnus, plusieurs joueurs ont eu l'occasion de briller avant de quitter le Mondial-2014. FRANCE 24 revient sur les prestations remarquées de 10 talents qui ont prématurément quitté la compétition.

Ils nous ont fait vibrer mais sont déjà rentrés à la maison. Auteurs de buts spectaculaires, d’arrêts lumineux ou de gestes défensifs inspirés, ils font partie de ces protagonistes du Mondial-2014 dont les performances remarquées ont soudainement fait grimper la cote.

Retour en images sur 10 prestations de joueurs qui ont marqué les poules et les huitièmes de finale mais qu’on ne verra plus dans la compétition.

Crédit photos : AFP

 

Première publication : 02/07/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Hugo Lloris : "On revient de tellement loin"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    La France qualifiée pour les quarts de finale après sa victoire face au Nigeria (2-0)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    L'Allemagne élimine difficilement l'Algérie et rejoint la France en quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)