Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée : l'absence de stratégie en Europe mise en cause

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide des Arméniens : déni et mémoire se côtoient cent ans après

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

SPORT

En images : France – Allemagne, un quart de finale chargé d'histoire

© AFP | L’agression commise contre Battiston par Schumacher en 1982

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 04/07/2014

Qualifiés pour les quarts de finale du Mondial-2014, les Bleus rencontreront l'Allemagne au Maracana à Rio le 4 juillet. De quoi réveiller les douloureux souvenirs de 1982 et de 1986.

Pour la quatrième fois de l’histoire de la Coupe du monde et pour la première fois depuis 28 ans en compétition officielle, la France et l'Allemagne s’affronteront, vendredi 4 juillet, pour une place en demi-finale du Mondial-2014. Une affiche qui ne peut que raviver des plaies du passé, notamment ceux de la demi-finale mythique de 1982, entre deux des plus grandes nations du football européen.
 

Première publication : 01/07/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Hugo Lloris : "On revient de tellement loin"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    La France qualifiée pour les quarts de finale après sa victoire face au Nigeria (2-0)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    L'Allemagne élimine difficilement l'Algérie et rejoint la France en quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)