Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

SPORT

En images : France – Allemagne, un quart de finale chargé d'histoire

© AFP | L’agression commise contre Battiston par Schumacher en 1982

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 04/07/2014

Qualifiés pour les quarts de finale du Mondial-2014, les Bleus rencontreront l'Allemagne au Maracana à Rio le 4 juillet. De quoi réveiller les douloureux souvenirs de 1982 et de 1986.

Pour la quatrième fois de l’histoire de la Coupe du monde et pour la première fois depuis 28 ans en compétition officielle, la France et l'Allemagne s’affronteront, vendredi 4 juillet, pour une place en demi-finale du Mondial-2014. Une affiche qui ne peut que raviver des plaies du passé, notamment ceux de la demi-finale mythique de 1982, entre deux des plus grandes nations du football européen.
 

Première publication : 01/07/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    La France qualifiée pour les quarts de finale après sa victoire face au Nigeria (2-0)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    L'Allemagne élimine difficilement l'Algérie et rejoint la France en quarts

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Hugo Lloris : "On revient de tellement loin"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)