Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

Deux exoplanètes "semblables à la Terre" n'étaient que des illusions

AFP

Vue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenneVue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenne

Vue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenneVue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenne

Deux exoplanètes, que certains astronomes estimaient potentiellement habitables, n'étaient en fait que des illusions créées par l'activité d'une étoile, ont révélé des chercheurs américains jeudi.

Gliese d et g, qui, selon les calculs des astronomes, se seraient trouvées à 22 années-lumière (une année lumière équivaut à 9.460 milliards de km) de la Terre dans la "zone Goldilocks" (Boucles d'or), c'est-à-dire dans une zone assez proche et assez éloignée de l'étoile pour que de l'eau puisse y exister. Par ailleurs, la température et l'atmosphère sont propices à l'apparition de la vie et à son évolution.

Au moment de l'annonce de sa "découverte" en 2010, Gliese g, avait été décrite comme l'exoplanète la "plus comparable" à la Terre qui ait été détectée jusqu'alors.

Trop éloignées de notre planète pour être observées à l'oeil nu ou au télescope, les deux exoplanètes avaient été repérées dans les environs de l'étoile Gliese 581 grâce à l'examen du spectre de cette dernière.

Or, des astronomes de l'Université de Pennsylvania State, pensent que Gliese d et g n'étaient non pas des planètes, mais des signaux envoyés par l'étoile.

"Selon nos recherches, les deux planètes dont tout le monde parle n'existent malheureusement pas", a expliqué Suvrath Mahadevan, co-auteur de l'étude parue dans la revue Science.

"Ce qui avait d'abord été perçu comme des signaux envoyés par les planètes était en fait causé par l'activité stellaire", a-t-il déclaré à l'AFP.

En d'autres termes, les champs magnétiques ou des taches solaires pourraient avoir perturbé la lecture des signaux faite par les astronomes.

Les scientifiques avaient "découvert" six exoplanètes autour de Gliese 581. Mais en écartant l'existence de Gliese g et d --et celle d'une troisième, Gliese f--, il n'en resterait plus que trois, dont aucune n'est habitable.

Première publication : 04/07/2014