Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Deux exoplanètes "semblables à la Terre" n'étaient que des illusions

AFP

Vue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenneVue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenne

Vue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenneVue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenne

Deux exoplanètes, que certains astronomes estimaient potentiellement habitables, n'étaient en fait que des illusions créées par l'activité d'une étoile, ont révélé des chercheurs américains jeudi.

Gliese d et g, qui, selon les calculs des astronomes, se seraient trouvées à 22 années-lumière (une année lumière équivaut à 9.460 milliards de km) de la Terre dans la "zone Goldilocks" (Boucles d'or), c'est-à-dire dans une zone assez proche et assez éloignée de l'étoile pour que de l'eau puisse y exister. Par ailleurs, la température et l'atmosphère sont propices à l'apparition de la vie et à son évolution.

Au moment de l'annonce de sa "découverte" en 2010, Gliese g, avait été décrite comme l'exoplanète la "plus comparable" à la Terre qui ait été détectée jusqu'alors.

Trop éloignées de notre planète pour être observées à l'oeil nu ou au télescope, les deux exoplanètes avaient été repérées dans les environs de l'étoile Gliese 581 grâce à l'examen du spectre de cette dernière.

Or, des astronomes de l'Université de Pennsylvania State, pensent que Gliese d et g n'étaient non pas des planètes, mais des signaux envoyés par l'étoile.

"Selon nos recherches, les deux planètes dont tout le monde parle n'existent malheureusement pas", a expliqué Suvrath Mahadevan, co-auteur de l'étude parue dans la revue Science.

"Ce qui avait d'abord été perçu comme des signaux envoyés par les planètes était en fait causé par l'activité stellaire", a-t-il déclaré à l'AFP.

En d'autres termes, les champs magnétiques ou des taches solaires pourraient avoir perturbé la lecture des signaux faite par les astronomes.

Les scientifiques avaient "découvert" six exoplanètes autour de Gliese 581. Mais en écartant l'existence de Gliese g et d --et celle d'une troisième, Gliese f--, il n'en resterait plus que trois, dont aucune n'est habitable.

Première publication : 04/07/2014