Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Deux exoplanètes "semblables à la Terre" n'étaient que des illusions

AFP

Vue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenneVue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenne

Vue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenneVue du ciel prise par le télescope Hubble, fournie par l'Agence spatiale européenne

Deux exoplanètes, que certains astronomes estimaient potentiellement habitables, n'étaient en fait que des illusions créées par l'activité d'une étoile, ont révélé des chercheurs américains jeudi.

Gliese d et g, qui, selon les calculs des astronomes, se seraient trouvées à 22 années-lumière (une année lumière équivaut à 9.460 milliards de km) de la Terre dans la "zone Goldilocks" (Boucles d'or), c'est-à-dire dans une zone assez proche et assez éloignée de l'étoile pour que de l'eau puisse y exister. Par ailleurs, la température et l'atmosphère sont propices à l'apparition de la vie et à son évolution.

Au moment de l'annonce de sa "découverte" en 2010, Gliese g, avait été décrite comme l'exoplanète la "plus comparable" à la Terre qui ait été détectée jusqu'alors.

Trop éloignées de notre planète pour être observées à l'oeil nu ou au télescope, les deux exoplanètes avaient été repérées dans les environs de l'étoile Gliese 581 grâce à l'examen du spectre de cette dernière.

Or, des astronomes de l'Université de Pennsylvania State, pensent que Gliese d et g n'étaient non pas des planètes, mais des signaux envoyés par l'étoile.

"Selon nos recherches, les deux planètes dont tout le monde parle n'existent malheureusement pas", a expliqué Suvrath Mahadevan, co-auteur de l'étude parue dans la revue Science.

"Ce qui avait d'abord été perçu comme des signaux envoyés par les planètes était en fait causé par l'activité stellaire", a-t-il déclaré à l'AFP.

En d'autres termes, les champs magnétiques ou des taches solaires pourraient avoir perturbé la lecture des signaux faite par les astronomes.

Les scientifiques avaient "découvert" six exoplanètes autour de Gliese 581. Mais en écartant l'existence de Gliese g et d --et celle d'une troisième, Gliese f--, il n'en resterait plus que trois, dont aucune n'est habitable.

Première publication : 04/07/2014