Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

François Hollande a reçu Martin Schulz pour discuter des "priorités" de l'Europe

AFP

Le président du Parlement européen Martin Schulz et le président français François Hollande lors d'une rencontre à l'Elysée, le 3 juillet 2014Le président du Parlement européen Martin Schulz et le président français François Hollande en face à face jeudi, à l'Elysée, le 3 juillet 2014

Le président du Parlement européen Martin Schulz et le président français François Hollande lors d'une rencontre à l'Elysée, le 3 juillet 2014Le président du Parlement européen Martin Schulz et le président français François Hollande en face à face jeudi, à l'Elysée, le 3 juillet 2014

François Hollande a reçu jeudi le président du Parlement européen Martin Schulz au lendemain de sa réélection pour discuter "des priorités pour l'Europe", a-t-on indiqué dans l'entourage du président de la République.

Le social-démocrate allemand Martin Schulz, réélu mardi président du Parlement européen face à des europhobes sortis renforcés des élections, avait réservé sa première visite au président français.

"C'est important, il a été élu hier et il est venu à Paris le lendemain. Il souhaitait le faire", a-t-on souligné dans l'entourage de François Hollande.

Après une heure d'entretien, Martin Schulz est sorti sans faire de commentaires.

"Ils ont parlé des priorités pour l'Europe", a-t-on expliqué à l'Elysée, soulignant que le président français "souhaite que le candidat (Jean-Claude) Junker qui va se présenter au Parlement européen (pour que sa candidature à la tête de la Commission soit formellement approuvée, ndlr) s'engage sur un certains nombre de priorités".

"Ils ont vu les priorités du Conseil européen, les orientations et ont eu un échange sur la prochaine Commission", a-t-on précisé.

"Sur beaucoup de sujets, ils sont assez en ligne avec ce que nous avons obtenu au Conseil européen : la croissance, l'emploi, l'investissement, la nécessité d'utiliser les flexibilités du pacte de stabilité ou encore sur d'autres sujets comme les travailleurs détachés et la nécessité de respecter les règles pour garantir les droits".

François Hollande et Martin Schulz ont également "évoqué les prochaines étapes des nominations".

Les dirigeants de l'Union européenne doivent se réunir le 16 juillet afin de s'entendre sur les autres postes de l'UE après avoir choisi Jean-Claude Junker pour présider la Commission. Les dirigeants doivent en particulier décider qui occupera les postes de président du Conseil européen, en remplacement de Herman Van Rompuy, et le poste de Haut représentant pour les Affaires extérieures à la place de Catherine Ashton.

Première publication : 03/07/2014