Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-Orient

Les appels au calme se multiplient avant les funérailles du jeune Palestinien

© AFP | Affrontements entre Palestiniens et forces de l'ordre à Jérusalem-Est

Vidéo par Willy BRACCIANO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/07/2014

Face à la montée des tensions entre Israéliens et Palestiniens, les appels au calme se multiplient. Mercredi, la découverte du corps d’un jeune Palestinien battu à mort a provoqué de violents heurts à Jérusalem-Est.

Face aux violences déclenchées à Jérusalem-Est à la suite du meurtre, mercredi 2 juillet, d'un adolescent palestinien, apparemment en représailles au meurtre de trois jeunes Israéliens, les appels au calme se multiplient en Israël et à l’international.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en personne est monté en créneau pour condamner "ce crime abominable" et réclamer que les enquêteurs fassent diligence pour retrouver ses auteurs, tout en appelant à "ne pas se faire justice soi-même".

La famille d'un des trois jeunes Israéliens inhumés mardi lors d'une cérémonie nationale en présence de dizaines de milliers de personnes s'est, elle aussi, élevée contre le meurtre. "Le sang n'a qu'une couleur. Un meurtre est un meurtre, quels que soient la nationalité et l'âge, et ne peut en aucun cas être justifié", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

De son côté, la conseillère à la sécurité nationale du président Barack Obama, Susan Rice, a qualifié d'"odieux" le meurtre du jeune Mohammad Abou Khdeir, appelant Israéliens et Palestiniens à ne pas entrer dans un cycle dangereux de représailles.

Soixante-cinq Palestiniens blessés

Toute la journée de mercredi, de violents affrontements ont opposé de jeunes Palestiniens, lançant des pierres et des cocktails Molotov, à des policiers israéliens tirant, eux, des balles en caoutchouc dans de nombreux quartiers de Jérusalem-Est occupé et annexé. Les heurts se sont poursuivis dans la nuit, selon des témoins.

Selon le Croissant-Rouge, 65 Palestiniens ont été blessés, dont trois par balles réelles, et 18 ont été hospitalisés, au cours de ces affrontements rappelant les intifadas palestiniennes.

Les violences ont été particulièrement marquées dans le quartier de Chouafat, où Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, a été enlevé mardi soir. Quelques heures plus tard, son corps "portant des marques de violences" avait été retrouvé près d'une forêt jouxtant la partie ouest de la ville.

L’hypothèse de la vengeance privilégiée

Depuis mercredi, plusieurs médias ont estimé qu’il pourrait s'agir d'un acte de vengeance, après la découverte lundi des corps des trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin en Cisjordanie.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a mis le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en demeure "de punir les assassins s'il veut la paix entre les peuples palestinien et israélien", l'exhortant également à "prendre des mesures concrètes pour arrêter les attaques de colons et le chaos qui en résulte".

Le mouvement islamiste Hamas, mis en cause par Israël dans la mort des trois jeunes, a pour sa part promis que les dirigeants israéliens paieraient pour les crimes "des hordes de colons", les accusant d'en "porter la responsabilité directe".

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une roquette tirée de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, a touché directement une maison à Sdérot provoquant une panne d'électricité générale dans cette ville du sud d'Israël, a rapporté l'armée.

Auparavant, dix projectiles – dont deux roquettes interceptées par la défense antimissile - avaient été tirés de Gaza vers Israël, portant à 18 le nombre de projectiles lancés en 24 heures.

Durant la nuit, neuf Palestiniens ont été blessés, dont un sérieusement, lors d'une dizaine de raids aériens israéliens lancés sur le nord de la bande de Gaza et dans la ville de Gaza, selon des sources de sécurité et médicales palestiniennes.

Auparavant quelque 3 000 manifestants s’étaient rassemblés mercredi soir dans la ville de Gaza à l'appel du Hamas pour dénoncer le meurtre de l'adolescent de Jérusalem-Est.

Avec AFP

Première publication : 03/07/2014

  • ISRAËL

    Affrontements à Jérusalem après la mort d’un Palestinien

    En savoir plus

  • UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

    Israël : recueillement et inquiétude après la mort des trois adolescents enlevés à Hébron

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Mort des trois Israéliens : "le Hamas paiera", prévient Benjamin Netanyahou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)