Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

Jihad: un jeune de 17 ans écroué pour meurtre en Syrie à son retour en France

AFP

Des combattants jihadistes près de Deir Ezzor (Syrie), le 25 mars 2014Des combattants jihadistes près de Deir Ezzor (Syrie), le 25 mars 2014

Des combattants jihadistes près de Deir Ezzor (Syrie), le 25 mars 2014Des combattants jihadistes près de Deir Ezzor (Syrie), le 25 mars 2014

Un jeune de 17 ans, parti plusieurs mois en Syrie où il a intégré un groupe jihadiste, a été mis en examen pour meurtre sur place et placé en détention provisoire après son retour en France, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Comme l'a révélé RFI, le jeune homme, originaire de Nice, est revenu avec son père qui est allé le chercher à la frontière turco-syrienne, a précisé à l'AFP son avocat, Me Martin Pradel.

Fiché par les services de renseignement, il a été arrêté à l'aéroport de Nice, en provenance d'Istanbul. Il a été mis en examen samedi pour association de malfaiteurs et homicide volontaire en relation avec une entreprise terroriste et écroué dans la foulée, a précisé la source judiciaire.

Selon une source proche de l'enquête, il a été reconnu par un autre présumé jihadiste, revenu lui aussi sur le sol français, comme ayant participé à une exécution. Des faits que le jeune homme nie, tout en reconnaissant avoir intégré un groupe jihadiste.

"On le met en examen pour homicide volontaire, mais on ne sait pas où, on ne sait pas quand et il n'y a aucun élément matériel, ni de victime identifiée", a déploré Me Pradel, qui a contesté le placement en détention provisoire.

Il "n'est pas rentré de manière clandestine (...) celui qui a de mauvaises intentions ne rentre pas de (cette) manière", a également assuré son père sur RFI, jugeant son fils victime d'un embrigadement.

Le jeune homme, originaire de Nice, était parti en Syrie avec son frère de 23 ans, resté sur place. Les deux sont soupçonnés d'avoir rejoint une cellule de combattants francophones, selon la source proche de l'enquête.

Depuis un an et demi, les candidats au jihad sont de plus en plus nombreux et leur retour en Europe après un passage en Syrie présente aux yeux des responsables de l'antiterrorisme le principal risque d'attentat.

Ce risque a été illustré par la fusillade du 24 mai ayant fait quatre morts au Musée juif de Bruxelles. Le suspect, Mehdi Nemmouche, 29 ans, originaire de Roubaix (Nord), s'était rendu en Syrie fin 2012 pour y rejoindre les jihadistes de l'Etat islamique de l'Irak et du Levant (EIIL).

Quelque 55 procédures judiciaires en lien avec des filières syriennes sont en cours au parquet antiterroriste de Paris. Elles concernent environ 300 personnes, mises en examen ou susceptibles d'être poursuivies, selon une source proche du dossier.

Première publication : 03/07/2014