Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Plainte de Kerviel: une enquête préliminaireouverte fin mai

AFP

L'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel (g) et son avocat David Koubbi (d) le 24 octobre 2012, à ParisL'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel (g) et son avocat David Koubbi (d) le 24 octobre 2012, à Paris

L'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel (g) et son avocat David Koubbi (d) le 24 octobre 2012, à ParisL'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel (g) et son avocat David Koubbi (d) le 24 octobre 2012, à Paris

Le parquet de Paris a ouvert le 21 mai une enquête préliminaire après que l'ancien trader de Société Générale, Jérôme Kerviel, a déposé plainte, fin avril, pour subornation de témoin, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP), a-t-on indiqué de même source.

Interrogé par l'AFP, l'avocat de Jérôme Kerviel, David Koubbi, s'est refusé à tout commentaire.

Actuellement en détention depuis le 18 mai, l'ancien opérateur de marché avait déposé plainte contre son ancien employeur pour subornation de témoin, en l'occurrence son ancien supérieur hiérarchique direct.

Supérieur direct de l'ancien trader durant près d'un an jusqu'à la révélation des faits, Eric Cordelle avait intenté, en avril 2008, une action aux prud'hommes contre la Société Générale pour contester les conditions de son propre licenciement par la banque, selon Me Koubbi.

Début février 2013, M. Cordelle s'était désisté de cette action. Lors des deux procès, il avait assuré n'avoir rien su des colossales prises de position à risque de Jérôme Kerviel.

Une chronologie jugée "troublante" par Jérôme Kerviel et son conseil.

Selon Me Koubbi, qui s'appuie notamment sur une lettre anonyme, M. Cordelle aurait perçu un peu plus d'un million d'euros de la Société Générale quelques jours après que la cour d'appel de Paris a confirmé le jugement de première instance et condamné Jérôme Kerviel, en octobre 2012.

En promettant à M. Cordelle une importante indemnité avant qu'il ne témoigne aux deux procès, la banque se serait rendue coupable de subornation de témoin, estime l'avocat.

Jérôme Kerviel a été condamné définitivement, mi-mars, à cinq ans d'emprisonnement, dont trois ferme.

La Cour de cassation a en revanche annulé, mi-mars, la condamnation de l'ex-trader à verser 4,91 milliards d'euros de dommages et intérêts à son ancien employeur.

Le volet civil de l'affaire fera l'objet d'un nouveau procès devant la cour d'appel de Versailles. Une audience intermédiaire avant l'examen au fond est fixée au 17 septembre.

Première publication : 03/07/2014