Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-Orient

L’adolescent palestinien kidnappé a été brûlé vif, selon l'autopsie

© AFP - Des militants palestiniens lors des funérailles de Mohammad Abou Khdeir, vendredi 5 juillet

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/07/2014

L’adolescent palestinien kidnappé mardi 1er juillet et retrouvé mort quelques heures plus tard, a été brûlé vif, selon les premiers résultats du rapport d’autopsie cité par le procureur général palestinien.

Les premiers résultats du rapport d’autopsie de Mohammad Abou Khdeir, assassiné mardi 1er juillet apparemment en représailles au meurtre de trois jeunes israéliens, risquent de remettre le feu au poudre. L’adolescent arabe de 16 ans, originaire du quartier de Chouafat à Jérusalem-Est, a été brûlé vif par ses kidnappeurs, selon les premiers rapports d'autopsie.

Son cadavre -entièrement brûlé selon l'avocat de la famille- a été retrouvé mercredi, quelques heures seulement après son enlèvement, près d'une forêt dans la partie ouest de la ville.

Les premiers résultats d'autopsie ont indiqué la présence de fumée dans ses poumons, signifiant qu'il était encore en vie lorsque son corps a été brûlé, a rapporté l'agence palestinienne Maan, citant le procureur général Mohammad Al-Ouweiwi. Le jeune garçon a également été blessé à la tête, mais cette lésion n'est pas la cause de la mort, a précisé le procureur.

Regain de tension

La police israélienne a expliqué samedi qu'elle refusait de dire si le meurtre de l'adolescent correspondait à un acte de vengeance après ceux de trois adolescents israéliens retrouvés morts lundi 30 juin, après avoir été portés disparus pendant près de trois semaines en Cisjordanie. Une porte-parole a assuré qu'elle examinait "toutes les possibilités", notant qu'il avait été décidé de ne rien communiquer sur les détails de l'enquête.

Des milliers de personnes ont participé, vendredi 4 juillet, aux funérailles du jeune homme et de violents affrontements ont éclaté pour la troisième journée consécutive. Samedi, les heurts se sont propagés à trois localités arabes israéliennes dans le centre et le nord-est d'Israël. Ces violences coïncident à un regain de tension à la frontière entre Israel et la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/07/2014

  • ISRAËL

    Jérusalem : heurts en marge des funérailles du jeune Palestinien

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Premier vendredi du ramadan sous tension à Jérusalem-Est

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Les zones d’ombre autour du meurtre des trois Israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)