Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

Afrique

Essence, cigarettes, alcool : Sissi fait flamber les prix pour juguler le déficit égyptien

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/07/2014

Le gouvernement du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a imposé ce week-end de fortes hausses des prix du carburant, des cigarettes, et de la bière afin de renflouer les caisses d’un État en déficit chronique.

Presque un an jour pour jour après son coup d’État, Abdel Fattah al-Sissi a conforté son image d’homme à poigne en augmentant subitement les prix de l’essence, des cigarettes, et de la bière à coups de décrets présidentiels. Ces fortes hausses interviennent alors que l'Égypte est en plein ramadan, mois de jeûne durant lequel les prix ont déjà tendance à augmenter.

L’objectif du maréchal al-Sissi, élu à la présidence en mai dernier avec 97% des voix dans un scrutin boycotté par l’opposition, est de diminuer le déficit budgétaire du pays. Selon le gouvernement égyptien, près de 30% du budget est accaparé par les subventions sur l’essence et les produits alimentaires.

Le dernier décret présidentiel en date, publié dimanche 6 juillet, ordonne ainsi une augmentation de 50% de la taxe sur les cigarettes, et de 200% de celle sur la bière afin de renflouer les caisses de l’État. Cette mesure fait suite à la décision prise vendredi 4 juillet de suspendre une partie des subventions publiques sur l’essence.

Augmentation du prix des denrées alimentaires

Ce decret s’est aussitôt traduit par une augmentation de 40 à 70% du prix à la pompe, selon les types de carburants. Les automobilistes ne décolèraient pas ce week-end, tandis que la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser une manifestations de chauffeurs de taxi en colère dans la ville d’Ismaïliya, sur le Canal de Suez.

Le pire reste cependant à venir pour la population égyptienne – dont un quart vit déjà sous le seuil de pauvreté – avec des répercussions de l’augmentation du prix du carburant sur celui des denrées alimentaires.

Le patron de la la division volailles de la Chambre de commerce du Caire a ainsi déclaré au journal égyptien "al-Ahram" que le prix du poulet devrait augmenter de 25% dans les jours qui viennent. Ces mesures drastiques d’austérité s’ajoutent à la décision du gouvernement d’augmenter graduellement le prix de l’électricité sur cinq ans.

Ces décisions impopulaires pourraient alimenter la grogne sociale dans un contexte marqué par plusieurs mois de répression impitoyable contre l’opposition. Plus d'un millier de partisans du président islamiste Mohamed Morsi ont été tués par les forces de sécurité, tandis que plusieurs figures libérales de la révolution de 2011 ont été embastillés ou forcés à l’exil.

Première publication : 06/07/2014

  • REPORTAGE

    Vidéo : les Égyptiens partagés un an après la destitution de Morsi

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Égypte : explosion de plusieurs bombes près du palais présidentiel au Caire

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Égypte : les trois journalistes condamnés au terme d’un procès "obscène", selon l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)