Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Moyen-Orient

Vidéo : les violences s'étendent aux villes arabes israéliennes

© La police a arrêté des dizaines de manifestants à Qalansawe (Crédit : FRANCE 24)

Vidéo par Willy BRACCIANO , Yoray LIBERMAN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2014

Cinq jours après la mort d'un adolescent palestinien brûlé vif, les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes arabes du nord d'Israël. Notamment dans la ville de Qalansawe, où des heurts ont eu lieu samedi soir. Reportage.

Les manifestants se sont donnés rendez-vous via les réseaux sociaux dans la ville arabe israélienne de Qalansawe, au nord-est de Tel Aviv. Objectif : protester contre l'incitation à la haine, après la mort d'un Palestinien de 16 ans, Mohammad Abou Khdeir, mardi 1er juillet à Jérusalem-Est. Par ailleurs, un autre Palestinien, d'origine américaine, affirme également avoir été passé à tabac, vendredi 3 juillet, par la police militaire israélienne. 

Face à eux, des policiers, mais aussi le maire de la ville, Abed Albaset Salameh, venu en personne avec quelques membres de son équipe pour les inciter à renoncer. "On essaie de les mettre en garde mais apparemment ils insistent pour faire cette manifestation", indique, au micro de FRANCE 24, l'élu municipal. 

Face à face musclé

Les policiers, eux, sont nerveux et veulent évacuer la place pour éviter de revivre les mêmes tensions que la nuit précédente. Mais le face à face est musclé : en quelques minutes, des dizaines de gaz lacrymogènes ont été lancés et plusieurs manifestants ont été arrêtés. "On était juste là pour manifester pacifiquement, déplore un habitant de la ville venu protester. Et les policiers ont commencé à lancer des gaz et des grenades assourdissantes". 

Les autorités israéliennes craignent aujourd'hui que d'autres villes habitées par des arabes se soulèvent elles aussi. Pour éviter ce genre de chaos, la mairie a décidé une série de mesures préventives : déployer des groupes de surveillance dans les rues et envoyer des documents aux familles pour leur demander de sensibiliser leurs enfants. 

À quelques de mètres de la ville, les juifs du village voisin de Sha'ar Efraïm sont inquiets et craignent d'être pris pour cibles, à l'image de Naftali Yousef, un habitant. "Depuis l'histoire du kidnapping, les extrémistes ont réussi à dévier cette histoire vers l'intérieur du pays, vers des gens qu'on respecte beaucoup, regrette-t-il. Cela me rend triste, car nous on veut de bonnes relations de voisinage et la paix."

Dans le sud, l'armée a annoncé avoir recensé 15 tirs de projectiles depuis la bande de Gaza samedi et avoir procédé à 10 frappes sur l'enclave palestinienne, sans qu'aucune victime ne soit signalée de part et d'autre.

Première publication : 06/07/2014

  • ISRAËL

    L'adolescent américano-palestinien passé à tabac assigné à résidence

    En savoir plus

  • ISRAËL

    L’adolescent palestinien kidnappé a été brûlé vif, selon l'autopsie

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Les zones d’ombre autour du meurtre des trois Israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)