Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 09/07/2014

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée propose de vivre une incroyable descente en toboggan.

KENYA : L'OPPOSITION MANIFESTE POUR PLUS DE DÉMOCRATIE

Plus de transparence et de sécurité : c’est le mot d’ordre des 10 000 kényans qui se sont rassemblés à Nairobi le 7 juillet pour manifester leur opposition au gouvernement. Un mouvement lancé à l’appel du principal parti d’opposition du pays, et largement commenté sur Twitter à l’aide des hashtags #sabasabarally et #sabasabafever.

Sur le réseau social, les manifestants relaient les slogans du cortège et accusent notamment le gouvernement de corruption. Des opposants qui veulent aussi en finir avec l’insécurité qui règne au Kenya, alors que des attentats islamistes ensanglantent le pays depuis plusieurs mois. Témoin ces internautes, qui se demandent si les milliers de soldats qui encadrent les manifestants ne pourraient pas être plus utiles en luttant contre le terrorisme.

Un face-à-face entre opposition et forces de l’ordre, que beaucoup redoutaient avant la manifestation. Par peur des violences et des pillages, de nombreux commerçants ont ainsi préféré fermer leur magasin. Déjouant ces pronostics, les participants au cortège sont restés pacifiques. Une comportement que veulent retenir les soutiens du mouvement .

Mais beaucoup restent sceptiques sur l’intérêt de cette journée, et bien des Kényans ont profité de la manifestation pour rester chez eux. Une attitude que résume cet internaute en déclarant que si les pauvres vont à la manifestation, la classe moyenne en parle sur twitter, et les riches préfèrent la regarder à la télévision.

MOBILISATION POUR LES DROITS DES TRAVAILLEURS PHILIPPINS

Les ouvriers philippins qui fabriquent les puces des I-phones utilisent depuis plusieurs semaines les réseaux sociaux pour dénoncer leurs conditions de travail et le licenciement de 24 leaders syndicaux.

En pleine négociation pour une nouvelle convention collective, plusieurs journées d’action ont ainsi été organisées depuis avril par les employés de la société NXP pour défendre leur revendication phare : une augmentation de salaire de 8%. Considérant ces mobilisations de travailleurs illégales, la direction de l’entreprise a finalement décidé de renvoyer, début mai, 24 leaders syndicaux comme l’explique l’un d’entre eux dans cette vidéo.

Une décision considérée comme injuste qui a poussé une partie des employés de NXP à investir la Toile pour relayer leur combat, avec la création d'une pétition en ligne… d' une page Facebook…. Avec un objectif : faire en sorte que les 24 travailleurs licenciés soient réembauchés. 


Une demande relayée sur Twitter où le hashtag "faites revenir les 24 employés licenciés" apparaît dans des centaines de messages de soutien venus du monde entier. Et certains internautes vont même jusqu'à interpeller directement Tim Cook, le patron d’Apple, pour lui demander de réagir dans cette affaire.

Enfin pour être sûrs se faire entendre, les ouvriers philippins se sont aussi emparés de la mode du selfie et multiplient les clichés dans lesquels ils se mettent en scène tenant des affiches reprenant leurs revendications... Une manière originale de manifester qu'ils sont d'ailleurs nombreux à imiter en ligne pour marquer leur solidarité avec les travailleurs du pays.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

A 23 ans, l’ancien mannequin britannique Bethany Townsend a décidé de ne plus se cacher. Atteinte de la maladie de Crohn, un trouble intestinal très douloureux, la jeune femme est contrainte de porter sur elle une poche médicale en permanence. En postant sur Facebook une photo d’elle en bikini, elle a choisi de révéler sa maladie au public. Les réactions de soutien à son courage ne se sont pas fait attendre, et le cliché compte déjà près de 250 000 likes.

INFOGRAPHIE DU JOUR

Près de 6 million et demi de tonnes de déchets sont jetés dans les océans chaque année. Une pollution dont sont victimes les oiseaux et animaux marins comme les tortues de mer. C’est ce que rappelle cette infographie réalisée par l’ONG britannique Travel Foundation, qui précise également que les mégots de cigarettes sont les détritus les plus fréquemment retrouvés sur les plages à travers le monde. Une manière d’appeler les touristes qui ont choisi de partir à la mer cet été à faire un geste pour l’environnement sur leur lieu de villégiature.

DONNER UN ÂGE AUX BÂTIMENTS DE VANCOUVER
 
Connaître en un clic la date de construction de son immeuble ou de son quartier: c’est ce que propose cette carte interactive de Vancouver, au Canada. A l’origine de cette initiative, la photographe et illustratrice Ekaterina Aristova. Un projet à la fois esthétique et utile, qui permet de constater qu’une partie importante des bâtiments de la ville ont été construits voilà plus d’un siècle.

VIDEO DU JOUR

C’est une expérience bourrée d’adrénaline que propose de vivre dans cette vidéo le parc d’attractions américain de Schlitterbahn situé dans la ville de Kansas City puisqu’il permet aux internautes de vivre de l'intérieur la toute première descente du plus haut toboggan du monde baptisé "Verrückt". Une glissade vertigineuse qu'a pu tester en avant-première le concepteur de l'attraction John Schooley qui dévale dans ce clip le toboggan sur une bouée gonflable à près de 100km/h.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/01/2015 Réseaux sociaux

Facebook part en guerre contre les fausses informations

Au sommaire de cette édition : Facebook s’attaque aux fausses informations qui circulent sur le réseau social; le film « American Sniper » suscite la polémique sur Internet; et...

En savoir plus

26/01/2015 Réseaux sociaux

Venezuela : le président Maduro critiqué en ligne

Au sommaire de cette édition : opposants et partisans du président vénézuélien s’affrontent par hashtags interposés; les internautes turcs dénoncent une décision de justice; et...

En savoir plus

22/01/2015 Réseaux sociaux

Le hashtag #jesuischarlie inspire les activistes de la planète

Au sommaire de cette édition : le hashtag #JeSuisCharlie inspire les activistes du monde entier; des étudiants canadiens expriment leur colère à l’égard du gouvernement; et un...

En savoir plus

21/01/2015 Réseaux sociaux

Le web argentin réagit à la mort du procureur Alberto Nisman

Au sommaire de cette édition : la Toile argentine réagit à la mort du procureur Alberto Nisman; la vente d’éléphants par le Zimbabwe provoque la polémique; et une vidéo imagine...

En savoir plus

20/01/2015 Réseaux sociaux

Miss Liban critiquée pour une photo avec Miss Israël

Au sommaire de cette édition : Miss Liban est vivement critiquée pour avoir posé en compagnie de Miss Israël; aux Etats-Unis, l’université de Duke provoque la polémique; et un...

En savoir plus