Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

SPORT

Pays-Bas – Argentine : une demi-finale à l’heure des règlements de comptes

© AFP I La finale du Mondial-78, remportée par l'Argentine.

Vidéo par Stéphanie MAUPAS

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 09/07/2014

Mercredi soir à Sao Paulo, l'Argentine de Messi affronte les Pays-Bas de Robben en demi-finale du Mondial-2014. L'occasion pour ces deux géants de la planète foot d'écrire une nouvelle page de ce classique de l’histoire de la Coupe du monde.

Ils ne sont pas forcément pressés, là tout de suite, d’affronter l’Allemagne, qui a dynamité la Seleçao, mardi en demi-finale du Mondial-2014, mais ils ont bel et bien l’intention de se qualifier pour la finale. Mercredi 9 juillet au soir, à Sao Paulo, l'Argentine affronte les Pays-Bas dans l'autre demi-finale. Albiceleste contre Oranje, cette affiche alléchante est un grand classique de l’histoire de la Coupe du monde. Et les deux sélections, qui se sont affrontées à quatre reprises dans cette compétition, ont de vieux comptes à régler.

Un lourd passé
 
En finale du Mondial-78, organisé sur le sol argentin au temps de la dictature militaire, l'Albiceleste s'était imposée contre les Néerlandais à Buenos Aires, au cours des prolongations (3-1 a.p.), et remporté sa toute première Coupe du monde. Elle avait au passage vengé la débâcle de 1974, une cinglante défaite 4 buts à 0, enregistrée lors du deuxième tour contre d'irrésistible Oranje, emmenés par le joyau du football néerlandais, Johan Cruyff.
 
Vingt ans plus tard, les deux rivaux se retrouvent à nouveau en Coupe du monde. C’était en 1998, en France, lors d’un quart de finale disputé à Marseille. Les Pays-Bas avaient privé du dernier carré l’une des plus belles générations de footballeurs argentins (Batistuta, Veron, Claudio Lopez, Ortega, Ayala, Zanetti), grâce à un but d’anthologie de Dennis Bergkamp, inscrit peu avant le coup de sifflet final (2-1). Un scénario tragique inoubliable pour les supporters de l’Argentine.
 
Leur dernier face-à-face s’est déroulé en 2006. Lors d’un match sans enjeu de la phase de groupe, puisque Argentins et Néerlandais étaient déjà qualifiés pour les huitièmes, leur duel s’est conclu par un insipide 0-0.
 
Un duel au sommet entre Messi et Robben
 
© AFP - Robben v/s Messi
C’est donc au Brésil que s’écrira une nouvelle page de l’histoire de ces deux grandes nations du foot. Les Pays-Bas, finalistes malheureux à trois reprises en Coupe du monde (1974,1978 et 2010) courent toujours derrière leur rêve : goûter à l’ivresse d’un sacre mondial. 
 
Et avec l’intenable Arjen Robben, tous les rêves sont permis. Après avoir été l’un des principaux artisans de la gifle infligée à l’Espagne (5-1), lors du premier tour, et le fossoyeur du Mexique en huitièmes (2-1), l’attaquant supersonique du Bayern Munich sera le danger numéro un pour la défense argentine. Ses accélérations fulgurantes, tout comme ses dribbles courts et soudains, provoquent quasiment systématiquement des occasions de but pour les Oranje.
 
De son côté, l’Argentine comptera une nouvelle fois sur sa star Leo Messi. Le quadruple Ballon d’Or, buteur à quatre reprises depuis le début de la compétition, n’a jamais été aussi prêt de disputer une finale, lui qui a été éliminé en quarts en 2006 et en 2010, à chaque fois par l’Allemagne. Maître à jouer de sa sélection, il a porté ses coéquipiers à bout de bras depuis le coup d’envoi du Mondial. "La Pulga" devra une nouvelle fois déployer toute sa magie pour tromper la vigilance de la défense néerlandaise, d'autant plus en l’absence de son compère Angel Di Maria, le génial milieu offensif du Real Madrid.
 
Toujours est-il, que, quel que soit le résultat de ce match, la finale contre l’Allemagne offrira, encore une fois une affiche riche en histoire. Si les Pays-Bas se qualifient, ils disputeront la revanche tant attendue de la finale perdue de 1974 contre la R.F.A, et pour la première fois, un pays européen sera sacré sur le continent sud-américain. Si c’est l’Albiceleste, nous aurons la belle des finales de 1986 (victoire des Argentins), et de 1990 (remportée par la R.F.A).

 

Première publication : 09/07/2014

  • COUPE DU MONDE 2014

    Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Humilié par l'Allemagne, le Brésil s’en remettra-t-il ?

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2014

    Brésil – Allemagne : la Mannschaft veut briser le rêve de la Seleçao

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)