Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SPORT

Tour de France : l’Allemand Andre Greipel remporte la 6e étape à Reims

© Lionel Bonaventure, AFP | Andre Greipel sur la ligne d'arrivée, jeudi à Reims

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2014

Le sprinteur allemand s'est imposé, jeudi, au pied de la cathédrale de Reims, où s'achevait la 6e étape du Tour de France. L'Italien Vincenzo Nibali, champion d'Italie, reste en jaune.

Le sprint est resté la spécialité allemande dans le Tour de France. Jeudi 10 juillet, Andre Greipel l’a prouvé en franchissant en premier la ligne d’arrivée de la 6e étape, à l'ombre de la cathédrale Reims, après 1 100 mètres de ligne droite.

 

Sous les yeux du président de la République François Hollande, venu observer la course à l'occasion du passage au Chemin des Dames, le "Gorille" de son surnom, Greipel, a succédé à son compatriote Marcel Kittel, le lauréat des trois premiers sprints massifs.

Dans cette étape sans conséquence pour le maillot jaune du champion d'Italie Vincenzo Nibali, Andre Greipel a décroché son sixième succès dans le Tour, en quatre participations. Cette fois, il a devancé le Norvégien Alexander Kristoff (2e déjà à Lille deux jours plus tôt) et le Français Samuel Dumoulin.

Plusieurs chutes collectives ont toutefois émaillé cette étape. Elles ont abouti à trois abandons (Silin, Zandio, Hernandez) et à quelques blessures (Sagan, Démare et Bardet notamment).

Critiqué, y compris dans sa propre équipe, après ses échecs répétés en début de Tour, Greipel a répondu sur le terrain en signant son 13e succès de la saison : "Il arrive qu'on commette des erreurs. C'est le cyclisme, on ne joue pas au Lego." Le résultat plaide pour l'athlétique champion d'Allemagne, âgé de 31 ans. Depuis ses débuts tardifs dans le Tour en 2011, il a gagné au moins une étape à chaque fois qu'il est venu, en juillet, se frotter à l'élite du sprint.

Avec AFP

Première publication : 10/07/2014

  • CYCLISME

    Tour de France : sur les pavés, Boom s’illustre et Nibali consolide le jaune

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France : Kittel, dominateur au sprint, décroche son troisième bouquet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)