Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

Economie

Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

© Capture d'écran - Yo

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 10/07/2014

Deux développeurs israéliens ont décidé d’utiliser l’application Yo, dont la seule fonction est d’envoyer un "Yo" à ses contacts, pour avertir de chaque roquette envoyée depuis la bande de Gaza.

La revanche de l’appli “inutile” ! Yo, l’application pour smartphone dont la seule fonction est d’envoyer un… "Yo" à ses contacts vient d'être embrigadée en pleine tourmente israélo-palestinienne.

Dorénavant, tous les utilisateurs intéressés pourront recevoir ce simple message à chaque fois qu’une roquette ou un missile sera envoyé de Gaza sur Israël, raconte le “Times of Israël”, mercredi 8 juillet. Un sacré changement de cap et de sens pour l’application Yo à l’heure où l’opération israélienne “bordure de protection” bat son plein et que, d’après les autorités de l’État hébreu, le Hamas a déjà tiré plus de 200 roquettes depuis le week-end dernier. Jusqu’à présent ce petit programme s’était attiré les foudres de la presse spécialisée pour sa futilité, tout en gagnant en popularité grâce à son exposition médiatique.

 

Ce virage plus politico-militaire n’est pas directement du fait du créateur de l’application, Or Arbel. Ce sont les développeurs d’une autre application israélienne pour smartphones, Red Alert : Israël, qui l’ont contacté et envoient les messages à chaque alerte de roquette.

Avertir même en dehors d’Israël

Pour profiter de ce service, il suffit de souscrire sur Yo aux mises à jour de Red Alert : Israël, une application créée en 2012, durant l’opération “Pilier de défense”. Son but est justement d’envoyer des alertes à chaque tir de missile depuis la bande de Gaza. Red Alert : Israël obtient ses informations directement de l’armée israélienne de telle sorte que son message est envoyé en même temps que l’alerte officielle des autorités israéliennes.

Pourquoi, alors, embarquer Yo dans cette aventure si la technologie de Red Alert : Israël a déjà fait ses preuves ? Surtout que sur Yo, il est impossible de préciser où la roquette tombe. Mais pour le co-créateur de cette application, Ari Sprung, l’essentiel est d’informer le plus de monde possible. “Depuis le début [de l’opération “bordure de protection”], énormément de gens téléchargent notre application et nos serveurs commencent à être saturés”, souligne-t-il à “Times of Israël”. Il ont trouvé en Yo un autre relai pour diffuser l'information.

D’autant plus que la version pour smartphone Android de Red Alert : Israël n’est disponible que sur le territoire israélien. Yo permet, ainsi, de toucher la diaspora et aussi “tous ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, qui veulent simplement savoir en temps réel ce qui se passe en Israël”, affirme Ari Sprung.

Ce n’est pas la première fois que Yo est utilisé autrement que pour le futile plaisir d’envoyer un Yo. L’application a, aussi, servi durant la Coupe du monde de football pour avertir les utilisateurs à chaque fois qu’un but avait été marqué.
 

Première publication : 10/07/2014

  • ISRAËL

    "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • ISRAËL

    "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)