Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Moyen-Orient

Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

© Gali Tibbon, AFP | Benjamin Netanyahou

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

"Aucune pression internationale" n’empêchera Israël de "frapper les terroristes", a martelé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, alors que son pays mène une grande offensive contre le Hamas à Gaza.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré, vendredi 11 juillet, qu'"aucune pression internationale" n'empêcherait son pays "de frapper les terroristes", lors d’une conférence de presse au ministère israélien de la Défense. Des propos qui matérialisent la grande offensive lancée par Israël contre le Hamas à Gaza, et qui a fait plus de 100 morts en quatre jours.

"Aucune pression internationale ne nous empêchera de frapper les terroristes qui nous attaquent, a martelé Netanyahou. J'ai eu une très bonne conversation avec le président Obama et d'autres dirigeants, qui ont tous dit comprendre le besoin d'agir", a-t-il ajouté.

La veille, Barack Obama a en effet appelé Benjamin Netanyahou pour partager sa crainte d'une escalade de l'affrontement entre Israël et le Hamas. Il a également proposé sa médiation en vue d'un cessez-le-feu. "Les États-Unis restent prêts à faciliter une cessation des hostilités, y compris le retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012", a-t-il assuré.

Dans la nuit de lundi à mardi, Israël a lancé une vaste offensive aérienne destinée à faire cesser les tirs de roquette depuis la bande de Gaza. Plus de 100 Palestiniens ont été tués, tandis que le Hamas, en représailles, a multiplié les tirs de roquettes en direction du sud mais aussi du centre du territoire israélien.

L'aéroport international Ben Gourion, dans la périphérie de Tel-Aviv a fait l'objet de menaces vendredi 11 juillet, le Hamas a revendiqué quatre tirs de roquettes et a mis en garde les compagnies étrangères contre "les dangers" d'atterrir en Israël.

L'infrastructure n'a pas été touchée, mais les vols ont été interrompus pendant quelques minutes. Plusieurs compagnies aériennes ont confirmé maintenir leurs liaisons vers Tel-Aviv.

Avec AFP

 

Première publication : 11/07/2014

  • ÉDITORIAL

    Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • ISRAËL

    En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Revue de presse internationale

    Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)