Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 15/07/2014

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

Le monde a changé après les attentats du 11-Septembre. La "guerre contre le terrorisme" qui s'en est suivi a broyé des vies, comme celle de l’Italien d'origine marocaine Abou Elkassim Britel. Arrêté au Pakistan en 2002, il est livré aux services secrets américains, avant d’être transféré au Maroc. Accusé d’appartenance djihadiste sans aucune preuve, il passe 9 ans en prison. S’il est désormais libre, pour lui rien ne sera jamais plus comme avant.

Depuis qu’il est redevenu un homme libre, il y a trois ans, et qu’il a pu regagner l’Italie, Abou Elkassim Britel ne s'est jamais confié à la presse sur son odyssée. Celle d’un homme arrêté dans le cadre si flou de la "guerre contre le terrorisme" décrétée par George W. Bush, après le 11-Septembre 2001 aux États-Unis. Celle d’un homme qui a vécu les fameux vols secrets de la CIA et les prisons secrètes.

Un silence pudique, pour ne pas évoquer la prison, la torture, la séparation avec son épouse... Mais aussi et surtout car il souffre toujours, notamment psychologiquement.

Sans travail, sans soutien et sans perspectives, Abou Elkassim Britel passe par des phases de déprime, de colère, de désespoir. Il est devenu velléitaire et n’arrive pas à faire aboutir ses projets de traduction de textes religieux en italien.

L’ancien détenu n’a pas la force, ni les moyens de porter plainte contre l’État italien, qui n'a jamais répondu aux appels à l'aide de son épouse .

Des mois de persuasion ont été nécéssaires pour qu’il accepte enfin de se livrer aux caméras de France 24. Auprès de son épouse notamment, qui nous a longtemps expliqué qu’il ne se sentait pas prêt. Jusqu’au jour où elle a accepté de nous mettre en contact avec lui. Par mail d’abord, puis via Skype.

Abou Elkassim Britel a finalement accepté de nous parler de son passé, du présent, de ses aspirations, de son rapport à l’Islam. Une expérience qui s’est révélée éprouvante, parfois, mais qui d’une certaine manière lui a permis de revenir sur ce passé qui le hante.

Par Marc PERELMAN , Karim HAKIKI

COMMENTAIRE(S)

Les archives

08/08/2014 Royaume-Uni

Centenaire 14 - 18 : la Somme, territoire britannique

Chaque année en France, plus de 200 000 visiteurs arpentent les champs de bataille de la Somme. Ils viennent de Grande-Bretagne, du Canada ou même d'Australie et de...

En savoir plus

01/08/2014 Allemagne

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

Il y a cent ans jour pour jour, le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France. L’Europe s’embrase et fait basculer le monde dans une guerre totale. Nos reporters...

En savoir plus

25/07/2014 Halal

L’essor du tourisme "100 % halal"

Après la confiserie, les cosmétiques et les vêtements traditionnels, la tendance est désormais aux séjours touristiques "halal". En cette période estivale, notre reporter vous...

En savoir plus

18/07/2014 Hong Kong

Hong Kong, la rebelle

Après un siècle et demi de colonisation britannique, Hong Kong a retrouvé en 1997 avec fierté son identité chinoise. Mais depuis, l’atmosphère a radicalement changé. Notre...

En savoir plus